en English
Basil Strategies : conférences, formations, études, services web
ma photo


« novembre 2005 | Accueil | janvier 2006 »

Et si on demandait aux e-usagers ?

Source : UPI rapporté dans www.news.monstersandcritics.com 
Si je vous disais que les Français aimeraient qu'existe sous forme électronique a) une correspondance sécurisée entre médecins et patients b) un dossier pharmaceutique relatant les médicaments pris pour pallier l'oubli c)  l'historique médical personnel pour éviter de remplir des formulaires à tour de bras, vous ne me croiriez pas. Pourtant, je suis prête à parier que si ces trois concepts étaient expliqués simplement, ce serait en effet leur demande.

Selon David Brailer qui n'est plus à présenter, les Etats-Unis ont lancé le développement rapide de ces trois applications parce qu'elles ont été demandées par le grand public lors d'un sondage réalisé en novembre, 2005

Lire la suite "Et si on demandait aux e-usagers ?" »

Un Désastre IT national?

www.telegraph.co.uk

Tout gouvernement devrait étudier l'exemple britannique de l'informatisation du système de soins qui vire à la catastrophe politique. "Encore un désastre IT national." C'est Noël, mais le Telegraph du 26 Décembre, ne fait pas de cadeaux au système IT du NHS.   L'article fait référence au système "Choose and book," outil qui est censé permettre aux généralistes britanniques de prendre rendez-vous à l'hôpital pour leur  patient. Le gouvernement travailliste avait promis que fin Novembre 2005 tout patient bénéficierait de cet outil; or le taux d'utilisation est de 2,7%. Les Conservateurs mènent l'attaque de front, et ce n'est pas difficile :

Lire la suite "Un Désastre IT national?" »

APHP et le Dossier Médical Personnel

Quel rapport entre le DMP à l'hôpital et en ville ? Avec 5 millions de consultations et 1 million d'hospitalisations par an, le nombre de données médicales générées par l'AP-HP donne le vertige. L'AP-HP se donne six ans pour mettre en place un dossier médical unique partagé entre ses établissements, de 2006 à 2012. Cf. l'AP-HP va moderniser son système informatique, www.quotimed.com (19.12.2005). Toujours selon cet article, la solution retenue devra être partagée parmi tous les établissements de l'AP-HP, et s'articuler avec le DMP dont seront titulaires tous les Français en... juillet 2007. 

Lire la suite "APHP et le Dossier Médical Personnel" »

USA: qui est couvert par l'assurance maladie ?

http://www.nytimes.com/2005/12/18/business/yourmoney/18view.html
Article très lu dans le NYTimes du 18 décembre concernant le financement du système de soins américain. L'auteur pose la question: comment les Etats-Unis pourraient-ils créer un système de couverture universelle sans dépenser plus. L'article suggère l'abandon de l'actuel système (l'employeur paye les primes d'assurance, qui sont non-imposables pour le receveur, ce qui coûte le gouvernement en impôts manqués; 45 millions d'américains en dessous de 65 ans ne sont pas assurés.) Le nouveau système devrait assurer la couverture universelle des plus pauvres et obliger les autres à cotiser, en fonction de leurs revenus...Chers Français, does this sound familiar?

Diabète: New York va créer une surveillance électronique des examens biologiques

Que pensez-vous de cet article du NY Times? Article assez énorme en portée....Je ne peux pas m'empêcher de vous en parler.  (www.nytimes.com le 15 décembre, article payant après 15 j)

Proposée fin juillet, la surveillance des examens biologiques chez le patient diabétique a été votée à l'unanimité le 15 Décembre par la ville de New York. C'est une première aux Etats-Unis, voire dans le monde. Les laboratoires de biologie auront l'obligation de transmettre électroniquement les résultats des examens "A1c" au département appelé "Board of Health," en quelque sorte le département de Santé publique de la ville. Cette surveillance va coûter $1 million par an. Mais le diabète est la 5ieme pathologie la plus importante aux Etats Unis et les coûts sont énormes. Selon l'article 500 000 New Yorkais se savent diabétiques et 260 000 l'ignorent--ne subissant donc aucun examen de ce type. Est-ce que cette nouvelle surveillance va d'une part ignorer par définition les non-diagnostiqués et en plus, inciter ceux qui les font déjà d'abandonner ? Car si les résultats ne sont pas bons, les patients seront contactés par leur médecin, qui doit apporter des conseils d'hygiène de vie.  Les avocats de la liberté civile aux Etats-Unis sont tout à fait alertés et contre ce type de surveillance. Mais les considerations de santé publique et de coût semblent prendre le dessus.

Que penser ?

1) Les New Yorkais ne sont pas moins inquiets des aspects "big brother" de la vie médicale que les Français. Ils sont peut-être même davantage sensibles au risque de perdre leur emploi, d'être mal côté pour un emprunt, etc, si les résultats médicaux ne sont pas bons.
2) En même temps, l'insuffisance des résultats de la prise en charge des diabétiques est un secret de polichinelle. Ni régime, ni exercise, ni examens de contrôle, ni prise de médicaments ne sont suffisamment mis en oeuvre. Les mesures dont l'efficacité est démontrée sont assez peu respectées.
3) Cela coûte très cher à la collectivité. Le département de santé de New-York a donc pris les choses en main. Vous vous surveillez correctement; vous ne serez pas dérangés. Vous laissez déraper vos chiffres et vous aurez de nos nouvelles.
4) Ce programme n'est qu'annoncé. Nous allons voir s'il est réellement appliqué et comment cela se passe. --> Une chose est certaine: pourquoi, en temps de déficit budgétaire, traiter pareil ceux qui respectent les règles et ceux qui entraînent des coûts nettement supérieurs? Et  pourquoi s'arrêter au diabète? On sait que la marche à pied est bénéfique, le bon poids aussi, la tension artérielle <12/8, etc etc. Pourquoi pas mesurer tout cela et annoncer à chacun son petit programme ?

Je suis très perplexe. La liberté individuelle ? Certes, mais j'ai toujours eu du mal à respecter le droit des autres à abîmer leur propre santé--car c'est un énorme gâchis. Et en même temps, ce programme me semble tellement le vrai début d'une surveillance orwellienne....je n'arrive pas à me décider. Et vous ?

Blogs et la Santé

Quel développement imaginer pour les blogs dans le secteur Santé ? Le blog se caractérise, entre autres, par le dialogue : la possibilité pour toute personne d'être auteur de son blog et ou de commenter les textes des autres. Or dans la Santé, avec un "s" majuscule, l'idée même d'une telle communication est controversée :

  • "Qui va contrôler la qualité de l'information ? Les consommateurs seront exposés à une information dangereuse."
  • "Les professionnels de santé vont écrire... alors ce sera de l'auto-promotion ; c'est interdit par l'Ordre. Et c'est la même chose pour les établissements."
  • "L'industrie pharmaceutique : elle peut écrire, mais pas à propos de ses médicaments; ce serait de la publicité grand public, ce qui est interdit par le code de la santé publique."

Heureusement,  la réalité prend le dessus, déjà dans les sites web classiques et  ce sera sûrement le cas pour les blogs. Malgré toutes les tentatives d'analyse, il n'a pas été possible de démontrer que l'information médicale sur le web ait pu nuire à la santé des consommateurs. Les établissements, les sociétés savantes, les associations, des professionnels et des patients sont nombreux à produire leur site. Il y a des forums où se retrouvent professionnels et patients : www.atoute.org. Concernant les médicaments, l'information est disponible sur Internet à l'échelle internationale, pour qui veut. Et on peut supposer que plus l'information est importante et critique, moins la barrière de l'anglais est définitive. L'industrie pharma en France est de + en + active sur le web, soit en direct, soit en tant que partenaire. Saluons  www.avenirdelasante.fr le travail de GSK France, qui synthétise les résultats de colloques sur son blog. Et rappelons que www.hpsbl.org est un blog.

Blog, Blog, Blog

Fin du colloque "les blogs." Extraordinaire chapeau à Loic Lemeur, d'avoir su réunir en France des personnalités du monde international du blog -- les PDG/penseurs/entrepreneurs authentiques bâtisseurs d'un nouveau monde.
C'était grandiose. A suivre...

Citoyen Journaliste

Citizen Journaliste, Citoyen Journaliste, c'était l'un des thèmes forts de la première journée de la conférence "Les Blogs."  Si le patient doit un jour être au centre du système de soins, cela passera par l'existence de citoyens journalistes, aussi bien patients que professionnels. C'est un mouvement qui est à ses tous débuts, et qui ne plaît pas terriblement aux institutionnels, voire aux professionnels. Le consommateur qui évalue le système de soins ? Personne ne peut l'évaluer, et encore moins le non-professionnel, nous dit-on. Or "le Zagat" de la santé, cela commence à exister. C'est HealthGrades aux Etats-Unis. Ce sont les forums en ligne de futures mamans qui discutent des maternités. Qui détient la vérité absolue ? Comme Joel de Rosnay nous l'a bien expliqué ce jour à les Blogs, www.lesblogs.com on ne peut pas prouver la vérité; on ne peut que démontrer l'inverse, puis l'inverse de l'inverse... Si le web n'a pas pu complètement démocratiser le monde, il est certain que le citoyen journaliste reprend le flambeau des plus belles et en favorisant la collecte des avis, nous rapproche d'une nouvelle qualité, émanant du terrain.

Les Blogs : Joel de Rosnay

Joël de Rosnay, intervenant ce jour à "Les Blogs 2.0", nous a fait part de l'incroyable succès d'AgoraVox : 240 000 visiteurs uniques en novembre, après un lancement en juillet. Attention les médias traditionnels : il va falloir trouver de nouvelles méthodes pour survivre. En tous cas, lorsque Joël de Rosnay m'a suggéré d'aller voir son nouveau blog, unevieenplus.com, je l'ai fait et je vous y envoie à mon tour. C'est l'occasion de rejoindre un blog qui débute sur un thème qui n'aura jamais de fin, si j'ose dire : le vieillissement, voire l'immortalité... tout un programme, autour du dernier livre de la bande de Rosnay, Servan-Schreiber, de Closets, Simonnet.

Succès : Les Blogs, Loic Le Meur

http://lesblogs.typepad.com/blog/2005/12/opening_remarks.html

Lesblogs2logo350 personnes; 25 pays. Je ne peux pas vous dire de venir nous rejoindre chez "Les Blogs" le 5 et 6 décembre, car c'est plus que "sold out." Et comme Loic Le Meur www.loiclemeur.com nous l'explique, il n'a pas dépensé une centime de promotion. 

Le blog, c'est le web dans sa plus simple expression de facilité. Terminé le recours à un programmateur pour chaque mise à jour de page. Terminé le besoin de budgets importants. Quicker, better, cheaper.

Et les blogs dans la santé ne font que démarrer. Blogs du grand public? Pourquoi pas? Mais n'oubliez surtout pas les blogs des établissements de santé, des associations, des institutions, des médias et enfin...des industriels. 

Suivez ces développements sur Silber's Blog, qui vous a annoncé www.hpsbl.org, le blog de la nouvelle association des hôpitaux privés sans but lucratif. Bientôt, le lancement d'un second blog dédié hôpital. Et encore d'autres en perspective. 

Hôpital, un modèle un peu plus visible?

HPSBL, c'est un nouveau sigle à retenir dans le secteur santé. Ce sont les Hôpitaux Privés Sans But Lucratif, association qui a annoncé ce jour son lancement en France. Ce groupe sera bien placé pour  :  veiller à ce que les données des établissements privés non lucratif soient plus faciles à procurer - (à commencer par une liste exhaustive de ces établissements), expliquer leurs spécificités, et participer à l'évolution harmonieuse de l'ensemble des trois secteurs, public, privé, privé sans but lucratif, tous bénéficiant d'un cadre réglementaire approprié à leur exercice... ce qui est le contraire de la situation présente.  Chacun des trois secteurs vous dirait que sa situation est la plus difficile -- alors il faut y voir clair avant tout. www.hpsbl.org

Basil Strategies
eHealth Partners

Facebook
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.