en English
Basil Strategies : conférences, formations, études, services web
ma photo


« novembre 2010 | Accueil | janvier 2011 »

Qualité de la presse médicale : la HAS va l'évaluer en 2011

Capture d’écran 2010-12-18 à 10.54.34 

 

 

 

 

 

Un groupe de travail nommé par la HAS et travaillant sous la responsabilité du Dr Christian Boissier, va examiner en 2011 les critères de qualité de la presse médicale en France. La note en 9 pages fait un point intéressant des données existantes. Le sujet de l'étude est tout à fait dans l'air du temps: l'internet aidant, les questions de transparence et de qualité sont désormais beaucoup plus faciles à exprimer et à explorer. Que faudrait-il étudier concernant la presse ?  La qualité des auteurs ainsi que de leurs méthodes de rédaction, leur indépendance, et sans oublier le plus important pour moi : l'impact sur les lecteurs. Qu'apprennent-ils en lisant la presse médicale ? Comment appliquent-t-ils en pratique ces informations ?

Lire la suite "Qualité de la presse médicale : la HAS va l'évaluer en 2011" »

Cancer 2.0 : le patient atteint du cancer est "engagé" #health20fr #cancer

Selon la nouvelle synthèse de Susannah Fox (Pew Foundation) portant sur les patients atteints du cancer voire de maladies chroniques en général, les études confirment les points suivants. 

1) Les patients atteints de cancer sont plus "engagés" dans leur propre santé, et entreprennent davantage les comportements et l'hygiène de vie recommandés. 2) Ils restent très attachés aux moyens traditionnels d'aide: 93% posent leur question à un Prof de santé, 60% à un proche, 44% utilisent internet, et spécificité américaine, 38% demandent à leur assureur. Les adultes américains non malades utilisent l'internet plus, et ce de façon significative, que les personnes malades. 
Dans les proportions les résultats sont les mêmes en France, même si les chiffres varient. C'est humain. C'est surtout le professionnel de santé !  Mais l'intérêt est qu'il ait en face de lui une personne engagée, active, informée. 

Lire la suite "Cancer 2.0 : le patient atteint du cancer est "engagé" #health20fr #cancer" »

Cancer et inégalités territoriales : quel rôle pour les TIC #cancer #health20fr

Capture d’écran 2010-12-14 à 01.34.53 Les Colloques de Cancer Campus ont choisi comme fil conducteur les inégalités territoriales. J'interviens le 17 Décembre au titre du panel consacré aux TIC.  La question posée : les TIC augmentent-elles les inégalités ou au contraire contribuent-elles à les réduire ? 

Si les inégalités d'ordre général s'appliquent à tous les facteurs qui jouent dans l'espérance de vie (la génétique, la vie au quotidien, et aussi les ressources médicales disponibles), comment voit-on l'apport des TIC ? Sont-elles de nature à creuser l'écart ? Ou au contraire à augmenter la qualité pour tous ? Faudrait-il s'interdire tout moyen, quel qu'il soit qui n'est pas disponible pour tous à parts égales ?

Lire la suite "Cancer et inégalités territoriales : quel rôle pour les TIC #cancer #health20fr" »

LeWeb 2010?le secteur Santé bénéficie d'autres conférences #health20fr

 @ronandenoual fondateur de Hospimedia a posé la question sur Twitter : Pourquoi la Santé n'est-elle pas plus présente à Le Web ? Hospimedia est tout à fait fondée de poser cette question puisqu'elle fait partie du microcosme numérique, entrepreneurial en France et qui plus est, dans la Santé. Ayant assisté à plusieurs éditions du Web dont les 2 derniers virtuellement, je vais formuler une réponse.

Qu'est-ce que le Web  ?  Il se passe le 8 et 9 Décembre à Paris, l'édition 2010 d'un événement international créé par un Français connu d'abord pour les blogs, Loic Le Meur ou @loic sur Twitter. Avec sa femme @geraldine ils ont lancé depuis 2004 d'abord le Blog, puis Le Web. De 250 participants en 2004, ils attirent maintenant 2500 congressistes, 2000 participants par UStream et encore 4000 qui tweetent autour soit + 8000 personnes qui s'expriment sans compter les simples lecteurs. A près de 2k euros par inscription pour les derniers inscrits, c'est pas mal !

L'objectif principal de la conférence est de fédérer les investisseurs et entrepreneurs internationaux -- 60 pays participent -- et plus particulièrement l'Europe pour que les start-up puissent fleurir ailleurs que dans la Silicon Valley. De plus, 40% des participants sont Français. Alors pourquoi pas la Santé ?

  • La conférence attire des managers qui attendent des résultats tangibles rapidement, ce qui est difficile d'obtenir dans la Santé, où le système est complexe et la résistance au changement musclée. La Santé n'a donc pas encore généré de grands succès numériques au même titre qu'un Google, Facebook, eBay y compris aux Etats-Unis et encore moins en Europe. 
  • Les exemples technologiques et entrepreneuriaux présentés à cette conférence ne s'appliqueront pas immédiatement à la Santé. 
  • Il existe plusieurs conférences dédiées à la Santé numérique, que cela soit au niveau de la télémédecine, des systèmes d'information, du 2.0, ...

Rappelons que Hospimedia est partenaire média d'une autre conférence, qui est elle dédiée à la santé et au numérique et que j'ai le plaisir d'organiser. Elle se passe à Paris les 22 et 23 Juin. Doctors2.0 & Vous en 2011. Tout ceci est bien logique !

Rencontres HAS 2010 - Internet, un atout pour la relation médecin - patient ? #health20fr

La HAS a animé le 3 Décembre, lors des 4e rencontres annuelles, une session intitulée "Internet, un atout pour la relation médecin-patient ?". Etienne Caniard y a présenté des statistiques portant sur l'usage de l'internet par les Français et les médecins. Laila Ahddar a représenté l'association Epilepsie France et Pierre-Louis Druais, le collège de la Médecine Générale. La HAS m'a invité à évoquer deux thèmes : l'impact de l'internet sur la relation médecin-patient, puis le Web 2.0 dans la Santé et  "PatientsLikeMe". Les films qui en résultent sont disponibles ci-dessous.

Ce qui nous a frappé lors de la séance : le fait que cette thématique ait beaucoup intéressé les participants, majoritairement professionnels de santé, puis les données présentées par M. Caniard, données issues d'une enquête téléphonique auprès de 200 généralistes français. 69% de ces médecins disent que "les patients évoquent avec eux les informations médicales trouvées sur internet". Mais: seulement 15,5% conseillent des sites, seulement 7% les interrogent sur leur usage de l'internet. C'est à rapprocher des résultats de l'enquête Cnom-Ipsos, indiquant que moins d'un tiers des patients français parlent de l'internet à leur médecin...La communication entre professionnels et patients doit être analysé dans son ensemble et pas seulement à la lumière de l'internet, bien entendu. Mais il est fondé de s'interroger sur les conditions de la consultation, afin de voir si l'évolution de la connaissance médicale et des attentes a été accompagnée d'une évolution appropriée de la communication.

 

 

Basil Strategies
eHealth Partners

Facebook
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.