en English
Basil Strategies : conférences, formations, études, services web
ma photo


« février 2011 | Accueil | avril 2011 »

Les médecins et les médias sociaux ? C'est Tendance 2011. #doctors20

Capture d’écran 2011-03-18 à 01.13.52 Cela s'entend de tous les côtés : blogs, études, tweets (dans l'univers virtuel anglophone international). Que font les médecins au niveau des médias sociaux ? Est-ce éthique et professionnel, ou bien de l'auto-promotion? Voir l'article dans l'un des blogs les plus connus des US, Huffington Post  L'article cite : TwitterDoctors.Net, site affichant les coordonnées de 1300 médecins qui tweetent,une étude dans le JAMA, et Kevin Pho, un médecin bloggeur/twitter devenu célèbre grâce aux médias sociaux. Qu'entendons-nous ? Et bien, c'est comme d'hab -- tout le monde s'inquiète à cause de "l'autre". Cet autre médecin qui n'est pas soi et qui enfreint la confidentialité du patient, en répondant à sa question sur Facebook ou Twitter, de ce médecin qui "n'y connaît pas grand'chose " et qui donne un avis sur un sujet hyper-spécialisé. Que faire, alors ?

Lire la suite "Les médecins et les médias sociaux ? C'est Tendance 2011. #doctors20" »

L'Afssaps enregistrera et diffusera ses séances, mais où ? #health20fr #medicament

Selon les Echos le nouveau directeur de l'Afssaps lance l'enregistrement vidéo des séances de l'Afssaps dès la semaine prochaine, et leur publication sur le site de l'Afssaps.

 

Capture d’écran 2011-03-18 à 00.27.03

 

 

 

 

 

Cela va générer des tas de nouveaux métiers : d'observateurs des vidéos qui en feront des synthèses...etc Mais une vraie question se pose : le site de l'Afssaps doit-il être le seul lieu où ces séquences sont visibles ? Le site de l'Afssaps n'est-il pas connu pour sa difficile navigation et trafic faible, relatif à d'autres sites portant sur la Santé ?

 

Voici la comparaison par le panel Alexa, du trafic sur YouTube,  sur DailyMotion, et sur le site de l'Afssaps. (la ligne bleue n'est pas visible).

Capture d’écran 2011-03-18 à 00.33.24

Notre conseil est donc de publier ces futures vidéos sur YouTube,  en créant sa chaine, puis de faire un "embed" sur le site de l'Afssaps, en plus...sans oublier sa page Facebook...Oui, vraiment ! Si l'objectif est d'exposer un maximum de Français à ces informations, c'est cela qu'il convient de faire....

 

 

 

 

Transparence : le vrai combat 2.0 -- la Médecine, le Nucléaire... #health20fr

"Ce secteur va de nouveau traverser une crise aiguë où sa rigueur et sa transparence seront soumises à rude épreuve." "Le petit monde du .... est, en effet, affligé de deux maux: une forme d'arrogance technicienne et un piètre souci de transparence à l'égard de l'opinion publique. Or ce qui est aujourd'hui en cause n'est rien de moins que le dogme de l'infaillibilité...Les ... concèdent volontiers que le risque zéro n'existe pas. Mais leurs savants calculs aboutissent toujours à la conclusion que le risque est infinitésimal et que leur secteur  est "le plus sûr" du monde.

De quoi s'agit-il ? La Médecine ? Le Nucléaire ? Un article paru dans le Monde du Jeudi 17 Mars 2011  inspire ce billet. L'article ne porte pas, contrairement à ce que l'on pourrait penser, sur la santé mais sur le nucléaire.

Nous avons beaucoup à apprendre de l'analyse comparative des catastrophes. Secteur par secteur, nous découvrons le prix excessif de l'opacité qui règne lorsque l'expert circule entre  experts.

Et Le Monde poursuit : "Cette arrogance doublée d'une forte endogamie a donné naissance au terme "nucléocrate"  un expert peu disposé à partager son savoir hautement scientifique et peu accessible au commun des mortels. ... Durant vingt ans, (Tepco), a sciemment caché dans les rapports transmis à l'autorité de sûreté nucléaire nippon, de graves défaillances sur certains réacteurs...Le drame de (...) impose aux nucléocrates (technocrates) français de penser aussi l'impensable..."

Nous vivons dans un monde ou tout est interconnecté. La culture du secret n'est plus jouable. Elle conduit à des catastrophes. Or le principe même du partage de l'information est loin d'être "partagé" par tous. Mais comment distinguer entre l'information professionnelle et l'information personnelle ? Tout est information. Et si Zuckerberg de Facebook avait raison lorsqu'il dit que la vie privée est un instrument du passé ?

PatientsLikeMe modifie ses règles #health20fr

Vous êtes nombreux à connaître PatientsLikeMe qui proposent à des patients anglophones de créer leur profil, de suivre par des courbes dynamiques leur évolution, et surtout de trouver des personnes "comme eux" avec lesquelles échanger. C'est le site icône du mouvement 2.0 dont on parle souvent. Deux nouvelles tout à fait récentes nous conduisent à en reparler ici 1) Les fondateurs appliquent  désormais à PatientsLikeMe le principe de la cooptation. Un membre peut inviter d'autres patients, quelle que soit sa ou ses conditions et 2) un patient peut créer une nouvelle condition en fonction de ses besoins. Ce dernier point permettra aux personnes atteintes de plusieurs pathologies de pouvoir les suivre toujours sur PatientsLikeMe. 

Capture d’écran 2011-03-15 à 20.48.35

Terminons ce billet sur un point important. Pourquoi le nombre de participants de PatientsLikeMe (environ 80k personnes) représente-t-il une si faible part de la population anglophone internaute dans le monde?  Diverses raisons viennent à l'esprit. La sélection actuelle de pathologies plutôt peu fréquentes peut freiner la croissance, ce qui va changer avec les nouvelles règles. En revanche, la raison peut-elle être le fait que finalement le désir de créer son profile et de l'enrichir régulièrement, ce n'est pas pour tout le monde 1) c'est du boulot 2) c'est se focaliser sur sa condition 3) c'est se révéler .... Qu'en pensez-vous, chers lecteurs de Silber's Blog? 

Facebook : Une photo vaut mille mots & parfois une vie. #health20fr #hcsmeufr

Capture d’écran 2011-03-07 à 22.42.51Les critiques de l'internet santé en France ne se font
pas rares ces jours... Peut-être redouble-t-on d'efforts, voyant l'utilisation de l'internet croître à vue d'oeil. En parallèle, et à 5 mois d'intervalle en Angleterre, des observations sur Facebook ont permis de détecter des maladies graves chez des enfants. Vous allez comprendre tout de suite. Octobre 2010 : un rétinoblastome est identifié. En mars 2011, une leucémie.Capture d’écran 2011-03-07 à 22.41.20

 

 

 

 

 Cliquez sur les images pour lire les textes.


 

Basil Strategies
eHealth Partners

Facebook
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.