en English
Basil Strategies : conférences, formations, études, services web
ma photo


« juillet 2011 | Accueil | septembre 2011 »

Yale Med School a fourni le iPad2 à tous ses étudiants: est-ce trop cher pour la France ?

Capture d’écran 2011-08-31 à 21.14.29 Yale Medical School venant de faire sa rentrée, ils ont annoncé la grande nouvelle : L'école vient de fournir un iPad2 avec clavier sans fil, à chacun de ses 520 étudiants de la 1ere à la 4ième (et dernière) année des études de médecine. Les étudiants des deux premières années trouvent toutes les applications et contenus déjà chargés sur leur iPad : PLUS AUCUNE DISTRIBUTION DE DOCUMENTS PAPIER.

Quant aux étudiants de 3ième et 4ième année, ils auront à télécharger les matières selon les options qu'ils ont choisies. (Nous ne les plaignons pas). Ces derniers pourront également accéder de leur iPad aux dossiers des patients pour lesquels ils auront des responsabilités médicales. 

De plus, les étudiants auront des applications qui leur permettront de surligner et annoter les contenus. Toutes les mises à jour des matières seront faites à distance par les départements concernés.

D'où vient cette idée ? L'école avait observé depuis un certain temps que la documentation distribuée était  coûteuse, pas toujours utilisée,  pas assez pédagogique et pas très écologique et qu'il fallait passer à autre chose.

Lire la suite "Yale Med School a fourni le iPad2 à tous ses étudiants: est-ce trop cher pour la France ? " »

Les Start-ups e-Santé bénéficient de seulement 3% du Venture Capital aux Etats-Unis

En matière de start-ups, qui ne connaît pas la Silicon Valley en Californie, LA référence du secteur du capital risque (Venture Capital) et encore plus lorsqu'il s'agit d'entreprises Internet ? En 2011, 17 ans après le début du Web, quelles leçons  peut on tirer des Etats-Unis concernant l'approche des Ventures Capitalistes envers les start-ups e-Santé ? 

Une statistique de l'étude Rock Health ne peut que vous marquer : la Santé ne bénéficie en 2011 que de 3%  du venture capital aux Etats-Unis.  Pourquoi ? Serait-ce parce que tout le monde cherche l'application qui sera transformatrice du système, et que ce système est formidablement difficile à transformer, notamment par une entreprise. Serait-ce parce que les modèles économiques ne sont pas évidents ? Est-ce contextuel ou un problème de fond ?

Capture d’écran 2011-08-28 à 22.48.38 Nous voyons à gauche les investissements de Venture Capital les plus importants en 2011 dans l'e-santé aux Etats-Unis. EGHC, Ability, Practice Fusion sont dans l'informatique médicale gérée par les établissements, les médecins, les payeurs...Même s'ils offrent des services aux patients, c'est essentiellement du B2B. Lumosity vise l'abonnement par le consommateur, en l'occurrence, celui (notamment les 50 ans et plus) qui veut faire des exercices de mémoire, un créneau important mais qui n'est pas en soi transformateur du système de santé. Essayons de comprendre...

Lire la suite "Les Start-ups e-Santé bénéficient de seulement 3% du Venture Capital aux Etats-Unis" »

Dialogue avec Bernard Ortolan, un an après la fermeture du Cnfmc

Denise Silber : Monsieur Ortolan,  Merci d'avoir accepté de répondre à nos questions concernant l'évolution de la FMC et du DPC, alors que la date anniversaire de la fermeture du CNFMC, conseil national de FMC, que vous présidiez  approche ce 10 Septembre.  Pouvez- vous, en premier lieu, nous rappeler le contexte qui a conduit  les  présidents des trois CNFMC à arrêter leurs travaux ?

 

Bernard Ortolan : Merci de vous être souvenue de cette date anniversaire. Pour répondre à votre question, le cabinet du Ministre de l'époque, Roselyne Bachelot, considérant que les décrets d'application pour la mise en œuvre du DPC étaient quasiment prêts, et que les dispositifs devaient s'articuler autour de la Fédération des spécialités médicales qui devaient prendre le relais,  le cabinet nous a indiqué que notre travail était terminé. Notre budget pouvait donc être re-dispatché ailleurs.

Lire la suite "Dialogue avec Bernard Ortolan, un an après la fermeture du Cnfmc" »

L'internationalisation des communautés de médecins en ligne, est-elle tendance ? #doctors20 #health20fr #hcsmeufr

Retenons que le 23 Août 2011, nous aurons appris une nouvelle économique susceptible de bouleverser les rapports entre les différentes communautés de médecins en ligne dans le monde, suite à une acquisition internationale. De quoi s'agit-il ?

Lire la suite "L'internationalisation des communautés de médecins en ligne, est-elle tendance ? #doctors20 #health20fr #hcsmeufr" »

L'évaluation positive par un internaute, cela s'achète-t-elle ?

Parlez à un professionnel de santé de l'évaluation postée sur internet et il vous dira que ce sera soit du copinage amical --- Tu m'évalueras, je t'évaluerai, nous nous évaluerons tous... soit de la revanche d'un patient injustement insatisfait.  C'est ce que l'on entend lorsque le sujet de l'évaluation par l'internaute est abordé dans la Santé en France, une sorte de manque de confiance dans l'être humain qui a mis au moins une parenthèse, si ce n'est une fin prématurée, à certaines tentatives françaises dans cet univers, en ce qui concerne l'évaluation des professionnels de santé, et notamment les médecins. Bien entendu des sites comme Le Guide Santé et Hôpital.fr permettent à l'internaute d'émettre un avis concernant les établissements de soins - de même  Yelp, Google, et d'autres publient les avis des Français sur tout y compris les professionnels individuels. Mais on en parle peu.

Et voilà qu'un article dans le New York Times vient conforter l'idée que tout s'achète, y compris l'avis des internautes et que nous sommes incapables de détecter le vrai du faux. Ici "avis" veut dire une rédaction et pas seulement l'indication d'un nombre d'étoiles. Je m'empresse d'ajouter que rien dans l'article ne réfère au domaine de la Santé, mais la nouvelle vaut votre attention; même une équipe de chercheurs à l'Université de Cornell s'est intéressée à la problématique du "fake review." Quels éditeurs sont alors coupables ?

Lire la suite "L'évaluation positive par un internaute, cela s'achète-t-elle ?" »

L'e-patient, complément ou rival du médecin 2.0 ? #doctors20 #health20fr #hcsmeu

Le "e-patient",  c'est à dire le patient qui tient son blog, voire qui est membre d'une communauté de patients en ligne, essaie-t-il de rivaliser de connaissances avec son médecin ? Vous savez que ma réponse est "non", et que  je pense que le fait d'être "e-patient" est plutôt salutaire pour le patient, premier membre de l'équipe médicale, etc, etc. 

Mais beaucoup de personnes sont encore mal à l'aise par rapport au fait que les patients deviennent simples internautes, et encore plus mal à l'aise lorsque les patients se mettent à produire de l'information en ligne, (comme si, avant Internet, le patient était un grand muet. Passons). C'est pourquoi je me suis précipitée sur un nouvel article bien précis, dès sa parution le 16 août 2011 pour vous le commenter

Lire la suite "L'e-patient, complément ou rival du médecin 2.0 ? #doctors20 #health20fr #hcsmeu" »

Catherine Cerisey nous parle du patient partenaire. #doctors20 #health20fr #hcsmeufr

Capture d’écran 2011-08-11 à 00.25.59 Catherine Cerisey, auteure du blog « après mon cancer du sein », participe au mouvement Santé 2.0 depuis les premiers rendez-vous que nous avons lancés en France il y a deux ans, -- et sous toutes ses formes, rencontres, congrès dont Doctors 2.0 & Vous, tweet-ups #health20fr et #hcsmeufr …

Le texte dessous est issu d’un échange fort intéressant que nous avons eu, Catherine et moi, au sujet du rôle du patient dans l’univers du cancer.  Le témoignage de Catherine ne laisse pas indifférent.  Vous le savez, « le patient partenaire » est un thème qui me tient à coeur. On lit ci et là parfois des articles indiquant que les vrais patients, comme s'il y en avait une seule catégorie, ne veulent rien savoir ou ne peuvent rien comprendre...ou encore que seul le médecin peut juger de l'attente du patient. Nous sommes chacun unique. Ce n'est pas pour autant qu'il faille promouvoir le "paternalisme" sur lequel l'actuel système est fondé. (Visionnez aussi cette courte vidéo "communiquer") Vos commentaires, vos témoignages sont toujours les bienvenus. 

 

Denise Silber : Comment vois-tu le rôle du patient dans le domaine du cancer ?

Internet, qu’a-t-il modifié ? 

 

Catherine Cerisey : Depuis toujours, particulièrement dans une maladie chronique comme le cancer, le patient sait quand et où il a mal, quel médicament le soulage mieux qu’un autre, où l’infirmière peut le piquer sans effort et c’est très souvent lui qui déclenchera la batterie d’examens suite à une douleur qu’il jugera anormale…

Lire la suite "Catherine Cerisey nous parle du patient partenaire. #doctors20 #health20fr #hcsmeufr" »

NHS, n°2, France n° 13 dans une nouvelle comparaison des systèmes de santé de 19 pays développés

A la grande surprise des Anglais eux-mêmes, une  nouvelle publication comparant 19 pays des économies les plus développées et signée du Pr Colin Pritchard de Bournemouth, positionne le Royaume Uni en 2e rang, après l'Irlande (ce qui est une surprise pour les Irlandais aussi), et suivi de la Nouvelle Zélande en 3e rang,  la France se situant à la 13ième place de la liste des 19 pays retenus.  L'article publié dans le Journal du Royal Society of Medicine a immédiatement été repris dans le Guardian.  Silber's Blog s'écarte des Nouvelles Technologies pour vous faire part de cette étude qui porte sur notre finalité à tous : l'amélioration de la qualité des soins. Et la bonne nouvelle de l'étude est de confirmer la réduction significative de la mortalité des 15 à 74 ans dans tous les pays étudiés sur la période 1979-2005. Après, il faut voir de combien et combien cela a coûté, par pays.

L'étude Pritchard a comparé les résultats obtenus en réduction de mortalité par rapport aux investissements consentis exprimés en pourcentage de PIB. Les critères choisis, on le sait, ne vous mettront pas d'accord, surtout si vous n'appréciez pas les résultats. Mais même en se limitant au critère de la réduction des décès chez l'adulte, sans tenir compte de l'investissement, la France se retrouve non pas en n°1 ou 2, mais environ 10e sur les 19 pays étudiés si l'on tient compte de toutes les tranches d'âges et 12e si l'on tient compte des 55 à 74 ans. D'autre part, malgré l'importance du PIB américain, les Etats-Unis  sont en dessous de la France tant en décès qu'en ratio d'investissement. Mon objectif n'est pas de prendre partie mais simplement de lancer la conversation...Est-ce que les progrès de la médecine doivent être limités par le PIB ? Si la réponse est négative, d'où viendront les fonds ?

Notons que la conférence CHAM qui me fait l'honneur de m'inclure dans les intervenants portera précisément sur  "le coût de la Santé" fin Septembre 2011, à Chamonix. Cliquez pour les details de l'étude (et le pdf) de ce document qui fait irruption en France par ce mois d'août pluvieux.

Lire la suite "NHS, n°2, France n° 13 dans une nouvelle comparaison des systèmes de santé de 19 pays développés" »

Basil Strategies
eHealth Partners

Facebook
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.