en English
Basil Strategies : conférences, formations, études, services web
ma photo


39 articles classés dans "Auto-médication"

Donnez votre avis concernant le nouveau look de Doctissimo. #health20fr #hcsmeufr #sante

Un billet portant sur le nouveau look de Doctissimo a attiré mon attention. Le billet note que la publicité est moins massive et la lecture plus facile. J'ai fait une capture d'écran, afin de vous demander votre avis.

Voici ce qui est visible sur la page d'accueil, avant de scroller. Est-ce que la page transpire la clarté ?

Capture d’écran 2012-04-30 à 02.29.25

Future jeune mère cherche échographie de complaisance ? Groupon vous la propose au rabais. #grossesse #echographie #health20fr

Capture d’écran 2012-03-22 à 01.35.37Qui ne connaît pas Groupon, la société américaine qui propose des prix intéressants, grâce à des achats groupés ? Et bien, aujourd'hui même, Groupon Paris propose aux femmes enceintes une échographie  en 3D/4D pour 35 euros. Cette échographie est réalisée chez Echo Paris 3D qui nous dit sur son site que cette échographie "n'est absolument pas médicale." Ainsi naît une nouvelle expression  : "l'échographie de complaisance." Et mon problème n'est pas tant que Groupon propose ce service, mais l'existence du service lui-même.

Voici ce qui est dit sur le site du prestataire :
"L'échographie 3D/4D, chez ECHO PARIS 3D, n'est absolument pas médicale. C'est une échographie de complaisance, uniquement pour le plaisir des futurs parents. Ainsi, vous n'avez pas besoin d'ordonnance, et nous ne ferons aucun diagnostic médical, que ce soit sur des mesures, une date présumée d'accouchement... Par contre si vous le souhaitez, nous pouvons déterminer le sexe de bébé si cela est possible."

Pourquoi faire cette échographie qui coûte 80 euros, hors Groupon ?

Lire la suite "Future jeune mère cherche échographie de complaisance ? Groupon vous la propose au rabais. #grossesse #echographie #health20fr" »

Toutes les patientes ne souhaitent pas une reconstruction mammaire. Catherine Cerisey commente l'étude.

Nous parlons en France de plus en plus du nécessaire "accès aux soins" sur le territoire français. Mais à quels soins ?

C'est bientôt la fin du mois d'octobre rose, période de grande visibilité de la lutte contre les cancers du sein. L'Institut Curie a publié à cette occasion une étude réalisée dans le cadre d'une thèse, au sujet de la non-demande pour une forme de soin. Le Dr Delphine Hequet a sondé les patientes qui n'ont pas eu recours à une reconstruction mammaire pour en connaître les raisons. 

80% ont indiqué que "c'est un choix personnel." 56% de ces 80% refusent une nouvelle chirurgie, 29% ont peur des complications et 9% craignent la douleur. 38% acceptent l'asymétrie...18% (seulement !) indiquent que c'est accepté par le conjoint.

Vive ce type d'étude et l'échange avec les patients. Comment envisager l'organisation de la prise en charge, et la formulation de propositions envers les patientes, si l'on n'a pas cette vue d'ensemble  ?  Même si bien sûr une enquête ne remplace pas la nécessaire conversation individuelle entre patient et médecin...

Et combien de questions reste-t-il encore à poser pour pouvoir bien organiser une infrastructure adéquate ? Le patient est le premier membre de l'équipe médicale !

Vous pouvez télécharger  ci-dessous le communiqué de presse.

 

  Téléchargement Cp-non-reconstruction-sein

Catherine Cerisey a accepté de commenter l'étude au journal télévisé. C'est toujours un immense plaisir d'échanger avec elle, comme vous avez pu le constater dans des billets précédents.  Catherine a accepté de faire partie des Ambassadrices du Congrès Doctors 2.0 et Vous, les 23-24 mai 2012.

 

Steve Jobs : plus grand que la vie ; best-seller après la mort. Quelques questions médicales...

Capture d’écran 2011-10-23 à 23.30.47Steve Jobs était parmi nous à Doctors 2.0 & Vous 2011, dans une image plus grande que la vie, : "Apple annonce l'iPad, et modifie le cours de l'histoire. L'iPad nous apprend que le killer app médical est plutôt un killer "dispositif" que les médecins et établissements (aux Etats-Unis) adoptent comme jamais avant. Mais l'héritage de Steve Jobs ne sera pas seulement technologique. Il portera sur l'homme, l'homme avec une volonté d'acier, cherchant à transformer  l'informatique, puis  la musique, et peut-être bien d'autres s'il avait survécu. Comme beaucoup d'entre nous, j'ignorais ses choix médicaux de fin de vie.  La biographie officielle de Steve Jobs paraîtra le 24 octobre, 2011, aux Etats-Unis. Le livre est son cadeau à sa famille, son envie de leur faire part de ses pensées les plus intimes. Mais il y a tout lieu de penser que ce sera un best-seller lu par des millions dans le monde qui voudront savoir plus sur ce people visionnaire. 

C'est pourquoi je voudrais insister ici sur le volet médical, comme l'a fait  le New York Times dans un article qui parle de son recours à des traitements exotiques "Jobs tried exotic treatments to combat cancer." En octobre 2003, lorsque Steve Jobs a appris qu'il était atteint d'un cancer pancréatique, il a refusé la chirurgie  pendant neuf mois, prenant à la place jus de fruits, acupuncture, remèdes herbaux et autres traitements qu'il a trouvés sur Internet. Sa famille, ses médecins, ses amis ont tout fait pour s'y opposer...Et lorsqu'il a enfin accepté la chirurgie et la science, il l'a fait avec passion et curiosité, n'épargnant aucune dépense, dont celle du séquençage génétique. ...Il a alors étudié et guidé chaque pas du traitement."

Lire la suite "Steve Jobs : plus grand que la vie ; best-seller après la mort. Quelques questions médicales..." »

Voulez-vous accoucher à la Clinique de la Muette ? Nous avons Googlé pour vous.

IMG_2547 Depuis vendredi le 7 octobre, les journalistes campent au coin de la rue Nicolo et la rue Desbordes-Valmores dans le seizième arrondissement de Paris, tout à côté de la Clinique de la Muette ; le trottoir est barré et les voitures circulent difficilement. D'autres que moi vous diront exactement pourquoi.

Je me bornerai à relever la question que beaucoup de futures mamans parisiennes vont se poser dans les semaines à venir, lorsque les nouvelles circuleront davantage -- "et pourquoi moi je n'accoucherai pas dans  cette clinique ?" Auront-elles raison de songer à y aller? 

Notons que même le Président Clinton, lors de ses premiers troubles cardiaques n'avait pas choisi le meilleur service hospitalier à New York.  Alors, nous, comment pouvons-nous faire ?  Comment choisir où accoucher ? Aujourd'hui, de nombreuses futures mères surfent sur Google au sujet de la grossesse.  Googlons donc et découvrons progressivement les informations disponibles au sujet de la Clinique de la Muette.

Lire la suite "Voulez-vous accoucher à la Clinique de la Muette ? Nous avons Googlé pour vous." »

Facebook : Une photo vaut mille mots & parfois une vie. #health20fr #hcsmeufr

Capture d’écran 2011-03-07 à 22.42.51Les critiques de l'internet santé en France ne se font
pas rares ces jours... Peut-être redouble-t-on d'efforts, voyant l'utilisation de l'internet croître à vue d'oeil. En parallèle, et à 5 mois d'intervalle en Angleterre, des observations sur Facebook ont permis de détecter des maladies graves chez des enfants. Vous allez comprendre tout de suite. Octobre 2010 : un rétinoblastome est identifié. En mars 2011, une leucémie.Capture d’écran 2011-03-07 à 22.41.20

 

 

 

 

 Cliquez sur les images pour lire les textes.


 

Interview de la fondatrice de la firme néerlandaise Meamedica #health20fr #hcsmeufr

  Le site web néerlandais qui permet aux internautes de déposer un avis concernant les médicaments s'appelle http://www.mijnmedicijn.nl. Il est publié en Allemagne et en France sous les noms de Meamedika.de et Meamedica.fr. La société éditrice est l'oeuvre d'une pharmacienne néerlandaise Wendela Wessels.  

Publieren France un nouveau site d'évaluation en santé n'est pas facile à réussir. Une entité privée peut le faire. Bien que ce soit licite, il n'y a pas, par exemple, de sites français qui comparent les professionnels de santé, comme sur Yelp et Google. Il y a des projets en version bêta mais aucun n'est visible. Les sites d'évaluation des établissements ne vont pas encore très loin dans ce qui peut être dit. Et aucune firme française n'est allée dans ce sens sur le médicament — d'où il résulte que la nouveauté arrive de l'étranger, en l'occurrence des Pays-Bas.
Lorsque le serveur a été provisoirement inaccessible, cela a créé un événement sur Twitter... certains prédisant la disparition pure et simple de Meamedica. Après toutes ces rumeurs, j'ai voulu interroger la fondatrice à propos, par exemple, de son investisseur "secret" et d'autres sujets.
Cliquez pour la suite de cette interview.

Lire la suite "Interview de la fondatrice de la firme néerlandaise Meamedica #health20fr #hcsmeufr" »

"Rire, chanter, se goinfrer", le récit de Dave deBronkart #health20fr #hcsmeufr

Capture d’écran 2010-09-12 à 21.49.25  Lorsque "Laugh, Sing, & Eat Like a Pig" est paru en début d'été 2010, Dave deBronkart m'avait demandé si je pouvais rédiger une appréciation. Mais, j'étais obligée d'attendre pour écrire, attendre pour pouvoir décrire tout ce que j'ai ressenti à la lecture. Enfin, j'ai trouvé ma voix.

1) C'est une histoire d'amour. Dave aime sa femme Ginny. Ginny aime Dave et c'est fondamental à la compréhension. 2) C'est une comédie dès le titre...ou plus tard lorsque Dave nous dit que deux jambes valent mieux qu'une ou qu'il a besoin d'une tarte à la crème banane Blizzard de la marque Dairy Queen. 3) C'est un texte éducatif sur comment faire face à la Mort...mais où le concept "d'acceptation radicale" rend la perspective plus manageable. 4) C'est un polar à l'envers où la victime potentielle élimine son futur tueur. 5) C'est du médical avec beaucoup de détails sur ce qui arrive au corps 6) C'est un essai sur "la nécessaire responsabilisation de soi" dans le cadre de la guérison 7) C'est un outil d'"enseignement par l'exemple" sur la  communication à tenir avec les professionnels de santé 8) C'est l'autobiographie d'un homme, une personne entière et non seulement le patient.  ...et enfin c'est un guide aux problèmes de nos systèmes de santé. J'en reparlerai.

Vous pouvez l'acheter par Amazon UK, (papier ou Kindle)

Dave et Ginny seront avec nous par Twitter le 4 Octobre à 17h sur #health20fr.

"Complaint buster" grâce à Twitter. Rêvons-en un instant dans la santé #health20fr

Capture d’écran 2010-06-24 à 17.16.47Ainsi que la bd ci joint, le montre, certains hôtels internationaux commencent à surveiller Twitter afin d'identifier et de répondre à des plaintes de la part des clients dans leurs chambres !

Par ailleurs, c'est déjà le cas pour les responsables de hotlines de certains services, qui filtrent les commentaires sur Twitter à l'affut de clients en quête de réponse.  

Alors, à quand un système de santé qui gèrent nos questions lorsqu'elles se posent et non pas lorsque nous sommes en consultation ? C'est l'un des nombreux volets de l'apport des nouvelles technologies.

Internet Santé : "Les Français ne sont pas des veaux ! " ou histoire de la certification des sites santé #health20fr

"Les Français ne sont pas des veaux ! " :  

l'intérêt de la certification des sites internet santé n'est pas nécessairement celui que vous pensez.

Depuis que le web existe, il ne manque pas d'observateurs pour se plaindre du fait que "n'importe qui" peut dire "n'importe quoi" sur le web et que donc par définition les internautes grand public vont être lésés.

Or, à quelques jours du soixante-dixième anniversaire de l'appel du 18 juin, et malgré l'incertitude de cette citation du Général De Gaulle (veaux/dévots), je l'invoque volontiers. Les Français ne sont pas des veaux. Les citoyens des autres pays non plus. Ils n'ont pas besoin d'être protégés des informations  "non-officielles". L'être humain ne prend pas des décisions opérationnelles à la légère. Il est cependant utile de disposer d'un outil comme celui du HONCode, car la certification améliore l'internet en contraignant les sites à fournir des informations basiques concernant l'origine du site, ses références, sa mise à jour, ... que même les sites sans conflit d'intérêt ne fournissent pas suffisamment.


L'introduction du premier navigateur web a rendu possible  l'accès au Net par le non-informaticien en 1994. Depuis lors, dans le domaine de la Santé, il est impossible d'aborder le sujet du Net en France, sans que votre interlocuteur, notamment s'il est non-patient, vous dise, "mais on trouve tout et n'importe quoi sur le web".

Sous-entendu, l'internet est plus nuisible que bénéfique et il faudrait sauver les Français d'eux-mêmes, car ils seraient incapables seuls de discerner entre les bonnes et mauvaises informations. 

Cliquer pour la suite des outils de certification...


Lire la suite " Internet Santé : "Les Français ne sont pas des veaux ! " ou histoire de la certification des sites santé #health20fr" »

Certification des sites internet santé en France ? FAQ 2010 #health20fr

La problématique du HONCode ne peut être comprise sans connaître le contexte. J'apporte ici une FAQ. Les réponses sont volontairement brèves. 

  • Q1 Depuis quand "le problème" de la qualité des sites internet santé existe-t-il ?
  • Q2 Est-ce vrai ? Y a-t-il des dangers ?
  • Q3 Plus concrètement, y a-t-il eu des études de la qualité des informations ?
  • Q4 Alors, la qualité des sites, c'est un gros problème ?
  • Q5 Comment est-ce possible que le bilan de l'internet santé soit si positif ?
  • Q6 Mais, je pensais que le médecin était de plus en plus laissé de côté, suite à Internet
  • Q7 Alors, pourquoi la France est-elle le seul pays au monde à bénéficier d'un outil de certification de sites ?
  • Q8 Pourquoi ne peut-on créer une base d'informations santé officielles ? Il en existe déjà beaucoup. 
  • Q9 Pourquoi la France commence maintenant à penser à un site officiel ?
  • Q10 Quel est le bilan du HONCode en France?

Lire la suite " Certification des sites internet santé en France ? FAQ 2010 #health20fr" »

Quelle confidentialité pour les participants des communautés de patients en ligne ? health20fr

Le New York Times a publié un article qui interroge PatientsLikeMe.com sur le bienfondé éthique de son modèle économique.  PatientsLikeMe regroupe 65 000 patients atteints d'une douzaine de pathologies sérieuses. Le journaliste reproche à l'entreprise PatientsLikeMe de vendre des données qui tout en étant anonymisées favoriseraient l'efficience des opérations marketing des industriels. Quels services sont vendus aux entreprises par PatientsLikeMe? Cliquez.

Lire la suite "Quelle confidentialité pour les participants des communautés de patients en ligne ? health20fr" »

Impact de l'Internet sur la relation médecin-patient : comparaison France & Etats-Unis #health20fr

Etudiant l'internet santé des deux côtés de l'Atlantique, j'ai toujours été davantage fascinée par les similitudes (inattendues) que par  les différences (imaginées) entre le comportement des Acteurs de santé français et leurs homologues américains. Il me semble qu'après tant d'années, on peut tranquillement dire que ce que les utilisateurs français et américain font en ligne dans la Santé est davantage déterminé par leur âge et sexe, ainsi que par le nombre d'heures cumulé de surf, que par leur pays. Les congressistes à Santé 2.0 Europe ont eu tendance à se focaliser sur les différences entre les deux continents...A chacun son goût. Je retiendrai les similitudes du comportement en matière de santé sur internet entre les internautes américains et français.

Deux leitmotifs parmi les questions que l'on me pose : que font les patients de l'information (non-contrôlée) qu'ils trouvent sur Internet ? Et est-ce que l'Internet remplace le médecin aux yeux des patients ? C'est donc passionnant de noter que deux séries de statistiques sont sorties à deux mois d'intervalle aux Etats-Unis et en France. Cliquez pour plus.

Lire la suite "Impact de l'Internet sur la relation médecin-patient : comparaison France & Etats-Unis #health20fr" »

Internet santé : des nouvelles sur le front de la certification des sites en France

Lors de la réunion du 4 Mai organisée par le Cnom, nous avons eu la primeur de deux annonces concernant la certification des sites santé:

l'obtention de la certification par Doctissimo, dont le sceau HONCode n'est pas encore visible, mais pour des raisons purement techniques qui seront levées. Nous félicitons l'équipe de la maison Lagardère qui y travaille sérieusement depuis un certain temps. Que la candidature de Doctissimo était  en cours, cela avait été dit sur France Inter le 15 Septembre 2009 --un changement historique puisque l'équipe sortante avait déclaré que la certification n'était pas intéressante. Nous n'ignorons pas que cette certification pose problème à ceux qui pensait que Doctissimo était non certifiable, compte tenu du volume de sa publicité et du nombre de blogs et forums. Mais ce point de vue est trop restrictif. En tous cas, je suis sûre que Doctissimo fera l'objet d'une surveillance accrue et on rapportera par la suite, s'il y a des choses à dire.

l'introduction par le Cnom d'un neuvième principe HON pour les sites des médecins

les médecins devront assurer que leur site respecte la déontologie médicale

Internet santé, une trilogie : 3) plan d'action pour médecin motivé

Nous l'avons vu: en France, 70 % de la population sont internautes. Il faut donc partir du principe que, même si un individu n'est pas "connecté", quelqu'un de son entourage peut l'être ou peut se rendre dans une bibliothèque publique pour s'en servir.  L'usage du Net par les consommateurs est très diversifié, mais un point central demeure : le désir du patient de communiquer avec son médecin, première source de confiance, au sujet des résultats des recherches effectuées par Internet.

Plusieurs idées en découlent :

1. Le médecin n'a-t-il pas grand intérêt à anticiper sur la façon dont lui et son patient vont communiquer, et collaborer et aborder franchement à cette occasion l'Internet.

2. Puisque le patient veut visiter des sites,  pourquoi le médecin ne créerait-il pas sa propre liste de pages utiles. Un nouvel outil fourni par HON lui permet de le faire encore plus aisément : http://www.hon.ch/PartageEtSelection/

3. Le médecin ne gagne-t-il pas à participer à faire connaître la certification du HONCode auprès de ses patients ?

4. Le médecin, ne peut-il éditer son propre site ou blog sur des plateformes gratuites ou quasiment, comme des miliers l'ont déjà fait.

5.  Le médecin ne peut-il  recommander des sites où le consommateur crée un dossier santé pour le protéger en cas d'urgence.

6. Nous en parlerons dans un autre article : le médecin a aussi désormais intérêt à connaître les haut-lieux des médias sociax, comme Facebook, voire Twitter et à surveiller son empreinte numérique sur la Toile. Nous en parlerons dans un billet à part entière.

Internet santé, une trilogie : 2) enquête "des conséquences des usages d'Internet sur les relations patients-médecins"

1014 personnes de 15 ans et plus ont été interrogées en Avril 2010, par téléphone, au sujet des conséquences de l'usage internet sur la relation patient-médecin, sondage commandité par le Cnom.

Si ce sondage peut contribuer à 1) rassurer les médecins sur la confiance que leur accordent toujours les patients 2)  les encourager à inclure Internet positivement dans la relation, tant mieux. Les spécialistes de l'Internet santé aimerions bien que le débat progresse encore...mais il y a déjà un mieux. Cela avait été, par exemple mal vu pour un médecin de créer son site. Maintenant c'est à encourager ! On applaudit.

"t'as de beaux sites tu sais..."

Retenons donc que le médecin français est la première source de confiance pour ses patients, que les patients vont sur internet pour s'informer, pour comprendre, pour rencontrer des personnes ayant le même problème et non pas pour contrôler les propos de leur médecin, qu'ils sont majoritaires à ne pas oser parler d'internet à leur médecin, qu'ils connaissent très peu l'existence de la certification HON, et qu'ils seraient majoritaires à visiter le site de leur médecin s'il en avait un...

Cliquer pour le détail.

Lire la suite "Internet santé, une trilogie : 2) enquête "des conséquences des usages d'Internet sur les relations patients-médecins"" »

L'inobservance du traitement, pilier de la réforme de santé américaine ? #NEJM

Le coût des hospitalisations provoquées par l'inobservance du traitement serait de $100 milliards par an aux Etats-Unis et donc ce thème fait partie de la réforme de la santé américaine. Un article très récent dans le NEJM  cite un deuxième chiffre : l'inobservance se situe à 40% des patients, même lorsque le traitement est entièrement pris en charge. Les auteurs recommandent les solutions suivantes : a) l'informatisation et le partage des données entre tous les acteurs de santé autour du patient b) la mise en oeuvre d'incentives pour les professionnels de santé, en fonction de l'observance des patients c) l'utilisation d'échelles et autres outils permettant d'identifier un profil à risque d'inobservance d) conduite de recherches permettant de savoir comment personnaliser les programmes d'observance en fonction des besoins des participants.

Health 2.0 Europe - les slides de l'introduction #health2eu

L'introduction de la conférence était très appréciée :

Un wiki ressource concernant les médias sociaux pharma et santé

Image 7Si vous partez à une ile déserte -- avec wifi--et que vous ne pouvez accéder à un seul site dans le domaine des médias sociaux et la santé, pharma, ce serait sans doute intéiressant de noter celui-ci "DoseofDigital" qui vient de fêter sa première année. En un an, grâce aux contributions des uns et des autres, a réuss à constituer la plateforme anglophone (mais internaitonale) la plus riche en contenu.  Cela ne gâte rien, que l' employeur, une agence aux Etats-Unis, est réputée pour la qualité des conditions de travail.

Dossier médical en ligne (1) : Revolution Health arrête le sien

Y a-t-il parmi vous quelqu'un qui pense savoir où ira le marché du dossier médical électronique, avec quels produits, comment il sera organisé, et qui payera ...? Prédictions aussi incertaines que celles portant sur la fréquence de la Grippe A. Une chose est certaine, le dossier médical personnel est un sujet que nous ne manquerons de traiter à la conférence Santé 2.0 Europe.

Tout en sachant que la période du grand projet IT étatique, à la NHS est terminé, rappelons que rien n'est pourri dans l'état du Danemark, tout au contraire et que tout n'est pas nécessairement rose pour le secteur privé. Revolution Health, par exemple, société créé par l'ancien fondateur d'AOL, Steve Case, vient ce jour de terminer son service de type DMP  Pourquoi ?  Peu d'utilisateurs car cela leur demande trop de travail. Quelques centaines au lieu des dizaines de miliers sur la surface des Etats-Unis ! La Cleveland Clinic, liée à Google Health arrive à augmenter son nombre, mais, cela n'est pas non plus des dizaines de miliers.

Autrement dit, le paysage du dossier médical en ligne continuera d'être hybride, avec des projets public, privé, et associatif...dont pour l'instant aucun n'aura le monopole...Faudra-t-il par la suite utiliser un système comme en Israël pour tout relier momentanément ? Et pourquoi pas ?

Entretemps, le dossier pharmaceutique du CNOP est lancé en France.

Basil Strategies
eHealth Partners

Facebook
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.