en English
Basil Strategies : conférences, formations, études, services web
ma photo


64 articles classés dans "Prévention"

e-Services pour patients connectés par pharmacien 2.0 #doctors20 #hcsmeufr

En remerciant la rédaction du Quotidien du Pharmacien pour l'autorisation de re-diffusion de ce billet paru le 9 décembre, 2013 et pour lequel j'avais accepté d'être interviewée. e-Services pour patients connectés - joli titre ! Cliquer pour voir le document sur Slideshare et le caractère sera lisible.

 

 

Pharmacies en ligne légitimes : 2,5 % ?

Pharmacies en ligne : y aurait-il une vraie difficulté pour protéger l'internaute ?

Je fais partie de ceux et celles qui pensent que les contraintes imposées aux créateurs de pharmacie en ligne en France sont excessives et de nature à assurer que, par manque d'offre nationale, les consommateurs français continueront d'acheter en ligne à l'étranger, ce qui rend encore plus difficile de les protéger. Et pourtant....éliminer les fausses pharmacies semble très difficile.

 Les contraintes auxquelles je réfère sont indiquées dans le Journal Officiel du 20 juin, 2013. En voici 10...

  • Une pharmacie en ligne d'origine française doit appartenir à une pharmacie réelle.
  • Création de la pharmacie en ligne doit être autorisée par l'agence régionale de santé
  • Un nombre suffisant de pharmaciens adjoints au regard du chiffre d'affaires doit être prévu (alors que l'un des avantages de la pharmacie en ligne est de bénéficier de coûts moindres )
  • Il faut garantir l'indépendance professionnelle du pharmacien  : lire "interdiction des chaînes de pharmacies en France"
  • Le médicament est envoyé par l'officine de pharmacie, sous la responsabilité du pharmacien mentionné
  • Non-sollicitation de la clientèle par la pharmacie : lire "pas de publicité"
  • La recherche de référencement dans des moteurs de recherche ou des comparateurs de prix contre rémunération est interdite
  • Le site internet de vente en ligne de médicaments comporte un onglet spécifique à la vente de médicaments pour une distinction claire par rapport aux éventuels autres produits vendus par le pharmacien
  • Les forums de discussion sont interdits
  • Il est recommandé à la pharmacie d'élaborer un manuel qualité décrivant les moyens et procédures nécessaires pour le respect des bonnes pratiques de dispensation par voie électronique et de le mettre à disposition de l'agence régionale de santé.

Sachant qu'en plus, la liste de médicaments susceptibles d'être vendus en ligne est réservée à ceux sans ordonnance, la volonté d'aller de l'avant après cette lecture doit être très forte pour perséverer.

Et pourtant,  les pratiques illégales de la pharmacie en ligne semblent significatives, au vu des résultats de l'opération Pangea VI conduite par Interpol dans 99 pays dans le monde fin juin 2013. La parution au Journal Officiel en France de l'arrêté est tombée en même temps que cette grande attaque récemment menée par Interpol...

  • 1300 pharmacies en ligne anglaises ont été fermées par les autorités britanniques
  • Le site de la douane française rapporte que 114 sites illégaux de mise en ligne de médicaments dont 29 rattachés à la France  font l'objet de procédures judiciaires. 85 sites hébergés à l'étranger ont été communiqués aux pays concernés pour enquête.

Et par ailleurs, une étude américaine parue en janvier 2013 relève que seulement 257 pharmacies américaines sur 10275 examinées étaient légitimes, soit 2,5%. Ce n'est pas un chiffre français, mais  vous, chers lecteurs internautes, quel est votre avis ?

Avez-vous déjà acheté un médicament en ligne ?

Que deviendra la vente en ligne de produits que l'on n'ose pas demander à son pharmacien, si c'est toujours le même pharmacien, par internet... ?

Et les e-pharmacies belges ou suisses, les fréquentez-vous ?

pharmachezvous en Belgique

 


Top 3 des comptes Twitter Santé en France : assos et personnalités dominent, établissements de soins et pharma loin derrière

Depuis  quelques temps, vous l'avez remarqué. Twitter a pris de l'importance dans le monde et en France... Dans le monde, avec plus de 500 millions d'abonnés, Twitter est numéro deux après Facebook. Et en France, Twitter compte plus de 5 millions d'abonnés et est même bien positionné chez les Séniors (> 55 ans) qui constituent la tranche la plus présente, selon Comscore Novembre 2012.

Quels sont les comptes les plus "suivis", c'est à dire ayant le plus grand nombre de followers en France ? Pour répondre à cette question, nous avons créé notre propre outils : les annuaires Twitter santé par catégorie. Chaque liste peut être triée selon la date de création des comptes, le nombre de Tweets, d'abonnés, de following. Elle se met à jour automatiquement quotidiennement.

La liste des catégories que nous publions comprend des personnalités, car la notoriété est un facteur de succès sur Twitter.

Les catégories pertinentes sont : associations, établissements de soins, institutions publiques, médecins, professions paramédicales et médicales, pharma, personnalités politiques, personnalités télévisuelles. Les tableaux sont automatiquement mis à jour quotidiennement, et les chiffres utilisés dans cet article sont extraits de ces annuaires.

Après 6 mois, il était temps de tirer les premières conclusions, car les écarts se creusent entre catégories et par catégorie. L'étude est réalisée le 20 février 2013. Nous avons donc décidé de comparer le top 3 par catégorie, car à partir de la quatrième entrée, on se trouve souvent face à une chute trop importante du nombre de followers, comparée aux trois premières entrées. En suite, nous avons rangé ci-dessous les catégories par ordre d'importance de la somme de leurs trois premiers comptes. (Ces chiffres évoluent chaque jour et vous ne les retrouverez donc pas de façon identique sur nos annuaires reliés dessous dans le texte.)

Capture d’écran 2013-02-21 à 00.57.38Voici les premières catégories qui ressortent après ces pointages : Associations à but non lucratif, personnalités télévisuelles, et institutions.

Le top trois des associations, la Croix Rouge, Aides, et le Téléthon, totalisent environ 217 k followers ce qui représente plus de la moitié de la somme des top 3, toutes catégories. 

Les top personnalités ont 108k followers, rien qu'à deux personnes, Michel Cymes et JD Flaysakier, les messieurs Santé de deux chaînes différentes. 

La Croix Rouge est loin devant toutes les organisations toutes catégories. Mais elle devance de peu le Dr Cymes, très connu de tous les Français et la personnalité santé la plus suivie de Twitter. Michel Cymes pourrait doubler la Croix Rouge, sauf catastrophe naturelle ;-). 

L'association Aides est le troisième compte le plus actif dans la Santé après la Croix Rouge et Cymes.

Quant aux institutions, le Ministère de la Santé est numéro un, mais il faut noter le résultat de la HAS en 3e position après l'INSERM ; la HAS n'est présent sur Twitter que depuis un peu plus d'un an et l'institution elle-même est beaucoup plus récente que les deux autres du trio.

Capture d’écran 2013-02-21 à 01.05.30Suivent en quatrième catégorie, les personnalités politiques au sens où ils occupent une position, comment dire "à durée déterminée" ;-) avec notamment la Ministre dont le score dépasse celui de son Ministère puis Jean-Marie Leguen et en troisième position Jacques Lucas du Cnom...Mais, en fait Mme Touraine avait déjà un nombre de followers importants, environ 10 000, alors qu'elle n'était pas encore à la Santé. Nous remarquons ici, comme pour les personnalités télévisuelles, la baisse significative du nombre de followers, entre la première et la deuxième place.

En cinquième catégorie, figurent les médecins qui exercent. Nous aurions voulu exclure les comptes où il n'est pas possible de connaître l'identité (le nom et prénom et photo de la personne), mais nous avons conservé Jaddo...et on espère que viendra le jour où les médecins français voudront tous  s'identifier et bien se tenir sur Twitter. Nota, nous avons retiré du palmarès un médecin français qui vit actuellement aux Etats-Unis car nous pensions que cela le rendait moins comparable aux autres médecins en France.

En sixième catégorie; figurent les établissements et notamment l'APHP puisque les 3 font partie de l'APHP. Cette catégorie représente une chute importante au niveau de la sommes des top 3, par rapport à la catégorie précédente. Sans être une surprise, c'est dommage. Effectivement, la majeure partie des établissements de soins en France ne donne pas à la communication sa juste place dans la qualité de soins ; nous l'avons déjà vu à travers nos analyses précédentes.

Capture d’écran 2013-02-21 à 01.11.27 Le palmarès des catégories poursuit sa descente. Pour les paramédicales et médicales,  septième catégorie, la somme des top 3 n'atteint pas les 4k. 

Quant à la huitième catégorie, la pharma, elle est à seulement  3k followers pour les top 3 comptes France, avec un compte Roche @VoixdesPatients, un compte Pfizer, un compte Novartis. Très peu de laboratoires ont un compte Twitter.

Les sièges qui tweetent en anglais s'adressent à un public international et ont nettement plus de followers. Cela ne compte pas dans notre palmarès France.

Les filiales françaises tweetent très peu, suivent très peu de comptes, notamment à cause d'inquiétudes réglementaires et aussi  par une méconnaissance de Twitter.

Le syndicat, le LEEM est en revanche actif sur Twitter, n'ayant pas tout à fait les mêmes considérations réglementaires, mais ce n'est pas une entreprise. (Dans la catégorie "associations," le Leem apparaît en quatrième place).

Quelles conclusions ?

1) Le top 3 des associations sont loin devant ; le top 3 des hôpitaux et la pharma figurent en avant dernier et dernier.

2) Les personnalités déjà connues avant Twitter ont un avantage significatif.

3) Il y a un multiplie de 15 entre la sommesdes top 3 pour la première et pour la dernière catégorie, ce qui veut dire qu'il y a un grand potentiel de croissance pour les catégories qui ne sont pas au début du palmarès. Et même tous les acteurs de santé, organisme et entreprise pourraient gagner en nombre de followers.

4) Les scores des établissements de soins, des professions paramédicales, et de l'industrie pharmaceutique sont particulièrement anémiés...Par où commencer ? ... Allo, Denise ;-) où sont les annuaires Twitter Santé ... ? Comment je m'y prends ?

                          Merci d'avance pour vos commentaires et questions.

 

 

 

 

 

 

 

Interview de Jacques Lepine, fondateur de Slow Control, inventeur de la fourchette digitale #eatingslowly

Capture d’écran 2013-01-07 à 01.23.17Avez-vous entendu parler de la première fourchette digitale ? Elle a été inventée par Jacques Lépine, fondateur de la société Slow Control, et fan du "eating slowly" pour mieux gérer sa consommation alimentaire. Notre société Basil Strategies accompagnant sa start-up (voir le site web) française dans son développement, je vous propose ci-après une première interview réalisée juste avant son départ pour Las Vegas et l'introduction au Consumer Electronics Show, avec son partenaire HapiLabs. (Nota : la fourchette digitale sera disponible plus tard au premier trimestre 2013).

DS En quoi consiste la fourchette Slow Control ?

JL C'est une fourchette destinée à accompagner le concept du "manger lentement pour une meilleure santé". En anglais,  "Eating Slowly for better health". C'est une fourchette dont la manche contient une carte électronique très légère et qui permet au consommateur de personnaliser son rythme d'utilisation. Si l'utilisateur dépasse son rythme, la fourchette va le lui signaler, soit en vibrant, soit par un voyant. En plus, la fourchette enregistre l'heure des repas ainsi que la fréquence des coups de fourchette et produit des courbes pour son propriétaire.

Jacques Lepine
Jacques Lépine au Consumer Electronics Show

DS Pouvez-vous nous dire plus sur le "Eating Slowly" ? D'où vient ce concept ?
JL En fait, c'est un concept international. Il y a un nombre croissant de travaux publiés démontrant les résultats nocifs du fait de manger trop vite.
On pense bien sûr au surpoids tout naturellement. Mais manger trop vite, c'est bien plus que cela. C'est aussi le reflux gastrique, le ventre distendu (bloating)  et cela va jusqu'aux troubles métaboliques dont le diabète.

DS Comment avez-vous eu l'idée de créer cette fourchette digitale ?

JL Je suis ingénieur spécialisé dans les brevets. Je me suis trouvé aux urgences d'un hôpital parisien persuadé que j'avais un malaise cardiaque important. Et en fait, c'était un problème de reflux car je mange trop vite. Tout le monde me l'a toujours dit et je n'écoutais pas. J'ai donc imaginé qu'il fallait trouver une solution technologique pour en quelque sorte s'entraîner à ralentir son rythme à table.


DS Comment vous vous y êtes pris ?

JL Ce n'était pas si simple, car au total, la fourchette comprend 4 brevets Je pensais dès le départ que  des capteurs de mouvement pouvaient nous aider, mais ils ne pouvaient pas savoir "quand" la fourchette apportait la nourriture à la bouche.   Il fallait réaliser que l'on pouvait utiliser la fourchette pour créer un circuit électronique avec son corps.  A partir de là, générer les tracées du mouvement et les mesurer, devient faisable.

DS Quels sont vos projets pour cette fourchette numérique "made in France" ?

JL Effectivement, la fourchette digitale est une invention française et elle est déjà reconnue par Oseo et par Cap'Tronic, qui attribue des prix d'innovation pour l'électronique embarquée. Nous avons concouru cette année. Nous avons maintenant, grâce à l'intervention de votre société Basil Strategies ainsi que la société Melcion,  un premier partenaire, la société Hapilabs, fondée à partir d'un savoir faire dans le domaine du coaching nutritionnel. HapiLabs nous apporte sa distribution et sa plateforme web et mobile. Nous participons avec HapiLabs en tant que société innovante au grand salon de l'électronique grand public à Las Vegas.
Sur notre site web, nous allons  progressivement faire part de toute la connaissance scientifique qui sous-tend nos produits présents et futurs. SlowControl, c'est aussi une cuillère identique. Et bien d'autres idées en préparation. Les premières fourchettes seront commercialisées en mars 2013. Et la belle aventure commence.


 

Pour les Français, un avis médical peut être donné à distance, en dehors d'une consultation médicale

Une large littérature internationale démontre que la télémédecine est efficace, et ce dans de très nombreux scénarios  que l'échange soit "synchrone" ou "asynchrone". Il peut s'agir de la transmission d'information entre professionnels pour avis, ou de l'échange entre le patient et un professionnel.

Le téléphone mobile, l'iPad et leurs applications augmentent les possibilités de façon significative. A date, ce potentiel est peu exploité en France, au delà de projets pilotes, malgré quelques exceptions.  C'est dû en partie à des questions d'organisation, d'économie, de culture...Quel est le circuit de distribution de cette télémédecine ? A qui faut-il s'adresser ? Qu'en pensent les médecins et les patients ?  C'est pourquoi l'enquête publiée en octobre 2012, et réalisée par TNS-Sofres pour Mondial Assistance, est intéressante, de même les nouveaux services proposés.

Selon un échantillon de 1006 Français interrogés,

--62 % pensent que le service conseil médical à distance pourrait dans certains cas remplacer une consultation avec le médecin.

-- 28% s’est déjà dit après coup que la consultation chez le médecin n’était pas nécessaire.

-- 79 % désirent bénéficier d'un second avis médical en cas de doute face à une prescription ou un diagnostic.

-- 58 % trouveraient rassurant d’avoir une réponse immédiate face à un problème de santé.

-- 60 %  s’autogèrent face à un symptôme, en raison de problèmes d’accès au médecin pour 39 % d’entre eux.

Ces données parlent pour elles-mêmes. Les Français sont prêts.

L'enquête accompagne la proposition par Mondial Assistance de nouveaux services de téléconseil santé, permettant à un professionnel de santé de répondre immédiatement à des questions médicales, voire d'orienter une personne à la recherche d'un second avis médical à distance.

Selon Mondial Assistance, "Téléconseil Santé s’inscrit dans le cadre du décret de télémédecine et de la loi HPST (Hôpital, patients, santé et territoires) définissant les contours juridiques de la télémédecine en France."

Cette proposition à visée nationale est un pas intéressant pour la santé à distance, compte tenu de la dimension de Mondiale Assistance, marque connue des Français, et de ses possibilités de mise en oeuvre à grande échelle. Ayant participé à l'une des premières réunions de lancement pour parler de l'actualité internationale de la  Santé à distance, j'ai pu constater l'intérêt du sujet en France.

A la une de l'Express : les communautés de patients en ligne

Capture d’écran 2012-06-02 à 11.35.01Estelle Saget de L'Express allait réaliser un dossier concernant les communautés de patients en ligne, qu'elle souhaitait faire paraître dans l'édition du 23 au 29 mai, 2012, soit le jour de l'ouverture du congrès Doctors 2.0 & You 2012.   L'article a été présenté sur la une juste en dessous du gros plan du nouveau Président de la République.

L'Express s'était donc rapproché de moi pour produire une liste non-exhaustive (!) de communautés qu'il est possible de recommander.  Le professionnalisme de L'Express dans cette collaboration a été exemplaire.

Il a fallu donc définir les critères de cette liste. On se trouvait  évidemment devant un large choix -- et il y a forcément une limitation d'espace dans le journal papier.

Si je prends l'exemple du diabète, dans un poster que nous avons rédigé par ailleurs pour la conférence Doctors 2.0 & You, nous avions identifié 13 communautés...

Toujours est-il que la trentainte de cette liste ci-dessus réunit des qualités multiples (être bien référencée sur Google, échanges actifs, ayant une forme de modération, un certain historique, volume de messages, et membres, identification du responsable, présentation avec un minimum d'agrément, ...).

En outre, nous avons listé des portails de forums et communautés multi-pathologie

Capture d’écran 2012-06-02 à 11.50.16Ceux-ci ont l'avantage de par leur volume de paraître en haut de Google globalement

Et si un aidant ou patient souhaite suivre plusieurs pathologies, il a "tout" sous la main en un lieu.

Quelle est la différence entre un forum et une communauté ? Vaste question...Les forums existent depuis le début du web. Et les réguliers du forum constituent une communauté puisque des habitudes s'installent....Puis avec le Web 2.0 et les médias sociaux, c'est devenu classique de créer son profil, au delà de la simple image (photo ou avatar) et l'internaute membre de la même communauté a la possibilité de suivre le profil dans tout ce qu'il fait chronologiquement, comme sur Facebook. La chronologie du profil est encore plus apparente avec la mise en oeuvre du Timeline de Facebook.

De plus, la même année que Facebook -- et avant même la parution publique de Facebook-- c'est à dire en 2004, PatientsLikeMe a réellement créé le premier Facebook pour patients avec des applications avant l'heure, sous forme d'outils permettant de suivre et de quantifier ses propres observations.  En 2011 en France, un site qui s'en rapproche a vu le jour, Carenity. (Cette année à Doctors 2.0 & You, aussi bien PatientsLikeMe que Carenity et que Renaloo ont participé au panel portant sur les communautés de patients en plénière. VivreSansThyroide a présenté dans des sessions en anglais et en français et produit le poster gagnant.).

Evidemment participer à un forum ou communauté n'est pas pour tout le monde, loin de là, ni pour tout le temps. Les associations de patients ne représentent d'ailleurs que quelques pour cent du nombre de patients réels...quel que soit le pays -- à l'exception des maladies rarissimes où l'activisme est vital.

 

Votre médecin a-t-il un smartphone ? #health20fr #doctors20

Si vous lisez mon blog, il y a de fortes chances que vous avez un smartphone et que votre médecin en possède un aussi. S'en servira-t-il pour échanger des SMS avec vous, pour chercher une information sur Internet ? Voici quelques-unes de questions que le Vidal et le Conseil national de l'ordre des médecins  ont voulu étudier en s'associant à l'occasion de la création d'un baromètre de l'usage des smartphones par les médecins.

Nous y apprenons que 53% des médecins disposent d’applications médicales dont 68% concernent les bases de données médicamenteuses et 65% les interactions médicamenteuses. Cette recherche d'informations web concernant le médicament est une réalité mondiale. D'autre part, 9 médecins sur 10 en France, propriétaire d'un smartphone s'en servent pour surfer sur Internet.

Quelques précautions non pas oratoires, mais textuelles :

En lisant le communiqué publié par le Vidal, on s'aperçoit rapidement du fait que l'on ne connaît pas le dénominateur : 2131 médecins équipés de smartphone ont répondu au sondage, mais on ne connaît pas le pourcentage que cela représente par rapport à la totalité des médecins français. D'autre part, il est noté qu'il n'y a aucune différence d'usage de ces téléphones entre médecin généraliste et spécialiste, ni entre hommes et femmes. Cela est sûrement fonction de la nature des questions posées, car la quasi totalité d'études réalisées en France montre une différence de pratiques entre spécialiste et généraliste, et souvent entre hommes et femmes. Et enfin, si vous ne revenez pas vers ce lien, vous ne trouverez pas le communiqué sur le site du Cnom. Sachez aussi que, pour déposer un commentaire, vous êtes les bienvenus sur Silber's Blog.

Voulez-vous lire le communiqué de presse ? Cliquez s'il vous plaît !

Lire la suite "Votre médecin a-t-il un smartphone ? #health20fr #doctors20" »

Un réseau santé social pour tous : CancerContribution.fr #health20fr #hcsmeufr

Capture d’écran 2011-09-24 à 01.02.33 L'auteure de ce tweet à gauche se reconnaîtra. Ayant entendu le cri du coeur, je m'empresse de lui répondre moyennant un billet que j'avais l'intention depuis quelque temps de publier. Il existe un site santé qui recherche la contribution et participation de toutes les parties prenantes dans la Santé et qui considère que l'expertise se décline de façon complémentaire entre nous tous. Je vous encourage à regarder de plus près, CancerContribution.fr l'oeuvre du Pôle Cancer Citoyen, plateforme que nous avons adoptée comme "cause 2011" lors de la première édition du Congrès Doctors 2.0 & Vous. 

Cancer Contribution, lancé en été 2011, est la "1ère plateforme participative web 2.0 destinée à coproduire des contenus inédits et innovants issus des expériences individuelles et collectives dans l'univers du cancer."  Forum, débats, annuaire collectif, témoignages...

Pour quoi faire ?  Les médecins, les personnels soignants, les patients et leurs proches se rencontrent et partagent des savoirs scientifiques ou pragmatiques, selon le principe que l’expertise de chacun est complémentaire de celle des autres 

Capture d’écran 2011-09-24 à 01.22.53

Réunir sur une plateforme tous les acteurs en reconnaissant l'expertise des patients, ce n'est pas chose courante en France. La Mayo Clinic l'a fait depuis cet été aussi, quasiment en même temps. Mais qui aurait pensé que cela se passerait aussi en France ?

NHS, n°2, France n° 13 dans une nouvelle comparaison des systèmes de santé de 19 pays développés

A la grande surprise des Anglais eux-mêmes, une  nouvelle publication comparant 19 pays des économies les plus développées et signée du Pr Colin Pritchard de Bournemouth, positionne le Royaume Uni en 2e rang, après l'Irlande (ce qui est une surprise pour les Irlandais aussi), et suivi de la Nouvelle Zélande en 3e rang,  la France se situant à la 13ième place de la liste des 19 pays retenus.  L'article publié dans le Journal du Royal Society of Medicine a immédiatement été repris dans le Guardian.  Silber's Blog s'écarte des Nouvelles Technologies pour vous faire part de cette étude qui porte sur notre finalité à tous : l'amélioration de la qualité des soins. Et la bonne nouvelle de l'étude est de confirmer la réduction significative de la mortalité des 15 à 74 ans dans tous les pays étudiés sur la période 1979-2005. Après, il faut voir de combien et combien cela a coûté, par pays.

L'étude Pritchard a comparé les résultats obtenus en réduction de mortalité par rapport aux investissements consentis exprimés en pourcentage de PIB. Les critères choisis, on le sait, ne vous mettront pas d'accord, surtout si vous n'appréciez pas les résultats. Mais même en se limitant au critère de la réduction des décès chez l'adulte, sans tenir compte de l'investissement, la France se retrouve non pas en n°1 ou 2, mais environ 10e sur les 19 pays étudiés si l'on tient compte de toutes les tranches d'âges et 12e si l'on tient compte des 55 à 74 ans. D'autre part, malgré l'importance du PIB américain, les Etats-Unis  sont en dessous de la France tant en décès qu'en ratio d'investissement. Mon objectif n'est pas de prendre partie mais simplement de lancer la conversation...Est-ce que les progrès de la médecine doivent être limités par le PIB ? Si la réponse est négative, d'où viendront les fonds ?

Notons que la conférence CHAM qui me fait l'honneur de m'inclure dans les intervenants portera précisément sur  "le coût de la Santé" fin Septembre 2011, à Chamonix. Cliquez pour les details de l'étude (et le pdf) de ce document qui fait irruption en France par ce mois d'août pluvieux.

Lire la suite "NHS, n°2, France n° 13 dans une nouvelle comparaison des systèmes de santé de 19 pays développés" »

Le Pr Hubert Allemand en video #health20fr

 

Capture d’écran 2011-01-31 à 09.50.07

Professeur de santé publique à l'Université de Besançon où il est responsable d'une formation de Master et actuellement Médecin Conseil National de la Caisse Nationale d'Assurance Maladie des Travailleurs Salariés France, le Professeur Hubert Allemand est intervenu à une conférence animée par Philippe Leduc et consacrée à la prévention en 2006, en présence du Professeur Girard.

Pour voir la video, cliquer sur ce lien

Pourquoi en parler maintenant ? Ce sera finalement grâce à l'étude des données de la CNAMTS que le problème du Médiator aura été analysé de façon formelle...ce qui n'est pas sans rappeller le dossier Vioxx qui avait été identifié par la Cleveland Clinic grâce à ses données informatisées. En tous cas, la nouvelle de la sélection par le Ministre Xavier Bertrand du Professeur  Allemand pour reprendre la la Direction de l'Afssaps a été annoncée dans le JDD du dimanche 30 Jan 2011, sachant que la réponse du Professeur n'est pas encore confirmée. Cliquer pour un Extrait  de l'article :

Lire la suite "Le Pr Hubert Allemand en video #health20fr" »

Interview de la fondatrice de la firme néerlandaise Meamedica #health20fr #hcsmeufr

  Le site web néerlandais qui permet aux internautes de déposer un avis concernant les médicaments s'appelle http://www.mijnmedicijn.nl. Il est publié en Allemagne et en France sous les noms de Meamedika.de et Meamedica.fr. La société éditrice est l'oeuvre d'une pharmacienne néerlandaise Wendela Wessels.  

Publieren France un nouveau site d'évaluation en santé n'est pas facile à réussir. Une entité privée peut le faire. Bien que ce soit licite, il n'y a pas, par exemple, de sites français qui comparent les professionnels de santé, comme sur Yelp et Google. Il y a des projets en version bêta mais aucun n'est visible. Les sites d'évaluation des établissements ne vont pas encore très loin dans ce qui peut être dit. Et aucune firme française n'est allée dans ce sens sur le médicament — d'où il résulte que la nouveauté arrive de l'étranger, en l'occurrence des Pays-Bas.
Lorsque le serveur a été provisoirement inaccessible, cela a créé un événement sur Twitter... certains prédisant la disparition pure et simple de Meamedica. Après toutes ces rumeurs, j'ai voulu interroger la fondatrice à propos, par exemple, de son investisseur "secret" et d'autres sujets.
Cliquez pour la suite de cette interview.

Lire la suite "Interview de la fondatrice de la firme néerlandaise Meamedica #health20fr #hcsmeufr" »

France24: le médecin, le patient, Internet, et moi ;-) #health20fr, #hcsmeufr



 


Capture d’écran 2010-10-25 à 19.57.21
Ce reportage diffusé les 23 et 24 Oct 2010 sur France24, comprend les interviews :

d'une internaute qui explique qu'un migraineux peut conclure qu'il va faire un AVC en lisant certains sites,

d'un médecin généraliste qui a été obligé d'expliquer à un patient internaute qu'il n'avait pas la gale,

d'Etienne Caniard (HAS) qui cite une étude (qui sera présentée dans les semaines à venir) indiquant que les 3/4 des médecins français pensent que l'Internet perturbe la consultation,

et de moi-même (Denise Silber) pour qui le verre d'internet est toujours à moitié plein....puisqu'il existe des milliers de médecins français qui ont compris l'intérêt de l'Internet pour leurs patients ; ils  recommandent des sites web qu'ils ont sélectionnés, ils créent leurs propres sites à l'intention des patients....

Certes, les médias nous parlent des internautes hypochondriaques, des médecins perturbés, mais aussi de l'e-santé qui avance !

Toute invention (avion, médicament, même la bibliothèque en son temps) apporte avec elle son lot d'inconvénients...Tant que les plus l'emportent, la Société conservera l'innovation.

 

 

Le Médecin traitant, le Québec, la pénurie, et Facebook #health20fr, #hcsmeufr

Capture d’écran 2010-10-18 à 21.26.41 Le titre de ce billet dit tout. Les Québécois n'en peuvent plus de la pénurie de médecins traitants chez eux et font une campagne sur Facebook et YouTube pour attirer l'attention du plus grand nombre.

<-- Image de la video

--> Image de Facebook Capture d’écran 2010-10-18 à 21.43.41

Une démonstration de plus de la nécessité pour tous les Acteurs de santé d'engager le dialogue sur les vrais problèmes, et là où sont les interlocuteurs.

 

 

 

Présentation vidéo du dossier pharmaceutique par I. Adenot, Cnop #health20fr

Près de 9 millions de Français bénéficient du dossier pharmaceutique en Juillet 2010, avec un taux de refus entre 19 et 24% par tranche d'âge. Voici la présentation du dossier pharmaceutique par Mme Isabelle Adenot, Présidente du Cnop, à l'occasion de la conférence Santé 2.0 en Avril 2010. Le webmaster M. Karassimeonov du portail esante.gouv.fr nous recommande la lecture des chiffres détaillés concernant le DP dans la chronique  de Mme Adenot.

 

#Cham2010 Interview de la Ministre Nathalie Kosciusko-Morizet #health20fr

La Secrétaire d'État chargée de la Prospective et du Développement de l'économie numérique, Nathalie Kosciusko Morizet. répond aux questions de Denise Silber, Basil Strategies, dans le cadre de la conférence CHAM 2010 (11 min)

Réflexion post #CHAM2010 Félicitations au Cercle Santé Société

Capture d’écran 2010-09-28 à 23.23.30 "When all is said and done" Lorsque tout est dit et fait, que retenir de CHAM 2010 ?  Félicitons le Prof Guy Vallancien, puisque cette deuxième édition a été  tout aussi appréciée, si ce n'est plus que la première. C'est un boulot et une responsabilité considérables et qu'il porte avec conviction et dynamisme.

Quant au fond, si je devais citer 3 points forts :

1) la crise persiste et la présentation du nouveau baromètre Europ Assistance, réalisé par CSA, sur l'opinion public concernant le système de soins en Europe et aux Etats-Unis la met en exergue. Une diapositive vaut mille mots : Les Français renoncent tout autant que les Américains à des soins à cause de la crise économique !

Capture d’écran 2010-09-28 à 23.51.08

 

 

 

 

 

 

 

 

Le sondage montre aussi le degré d'intérêt que porte la population à la Santé...ce qui est porteur d'espoir, car les politiques s'y pencheront aussi. 2) Le principe de précaution mérite d'être ré-examiné. Ses vrais coûts et conséquences sont sous-estimés. 3) Formation initiale, formation continue : il y des idées intéressantes à prendre dans d'autres pays et quelques belles incohérences qui méritent d'être revues à la baisse chez nous.

Vous trouverez ici 3 films  projetés à la conférence et très appréciés:

https://blogfmc.fr/cham-2010-la-sante-quels-nouveaux-metiers-et-quels

https://blogfmc.fr/cham-2010-la-formation-medicale-initiale

https://blogfmc.fr/cham-2010-le-developpement-professionnel-continu

 J'espère pouvoir diffuser également l'interview de NKM prochainement. Je vous tiendrai au courant.

#cham2010 dite "le Davos de la Santé".

Photo du 50090457-09- à 13.54Nous voici à #CHAM2010, sous le thème de "soigner : former et informer." et vous voici avec nous par la photo de la scène. Nous venons d'entendre la présentation du baromètre 2010 réalisé par CSA et Europ Assistance, qui a confirmé, si besoin est, que les citoyens européens et américains ont un avis sur leur système de soins. Il est majoritairement positif mais pas seulement. Cliquez ...

Lire la suite "#cham2010 dite "le Davos de la Santé"." »

Mad Men, Tabagisme & Alcool #health20fr #hcsmeufr

Si vous avez attendu l'arrivée de Mad Men à la télévision française, vous savez que cette série fondée sur l'histoire des agences de publicité de Madison Avenue dans les années 60, existe depuis 4 ans aux Etats-Unis où elle a fait l'objet de nombreux prix. Deux montages américains nous permettent d'apprécier le rôle du tabac et de l'alcool dans la série. Difficile d'imaginer que ces films n'impactent pas positivement la consommation de cigarettes et alcool... et pourtant, ce n'est pas le but recherché aux Etats-Unis....

Et si le DMP Américain était un petit rond bleu ? #health20fr

Blue button Les lecteurs de Silber's Blog connaissent de  la différence entre "le dossier médical électronique" mis en oeuvre  par un système de soins, voire un établissement, appellé electronic medical record à l'international, et le dossier santé personnel initié par un patient/consommateur et appellé personal health record (Microsoft HealthVault et GoogleHealth).

Le DMP Français se rapproche de la première catégorie tout en ayant des aspects de la seconde. Il est avant tout une initiative de l'Etat, où l'on propose au patient d'accéder à un extrait des données de son dossier, sous son contrôle.

Compte tenu des retards du DMP français qui avait été malencontreusement promis pour 2007, sa popularité a eu tendance à s'effriter en faveur des dossiers personnels de santé que l'on voit de plus en plus nombreux.

Et juste à ce moment-là, voilà qu'en août aux Etats-Unis, a été lancé, ce qu j'appellerai le DMP à l'américaine, puisqu'il est annoncé par l'administration santé des Veterans et l'équivalent de la CNAM. Qu'est-ce que c'est ?

Lire la suite "Et si le DMP Américain était un petit rond bleu ? #health20fr" »

Le centre de médias sociaux de la Mayo Clinic #health20fr

Ce billet publié été 2010 est plus que jamais d'actualité puisque le Dr Montori sera l'un des keynotes à la conférence Doctors 2.0 & Vous, du 22-23 Juin 2011.

La Mayo Clinic explique ci-dessous comment l'écoute du patient a depuis toujours contribué à son innovation et pourquoi donc la Mayo, forte de son expérience sur YouTube (137 videos), Twitter ( 61k abonnés), Facebook, etc ouvre un centre de médias sociaux (budget 800 000 dollars, 8 personnes) pour former le personnel de la Mayo Clinic à l'utilisation des médias sociaux. Les professionnels de l'hôpital, médecins, infirmiers, etc apprendront comment les médias sociaux permettent aux acteurs de la Santé de communiquer et d'échanger au bénéfice du patient.

Cette vidéo présente l'avis de Victor Montori, directeur médical de ce centre à la Mayo Clinic

Basil Strategies
eHealth Partners

Facebook
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.