en English
Basil Strategies : conférences, formations, études, services web
ma photo


39 articles classés dans "Auto-médication"

Dossier médical en ligne : Microsoft Healthvault, sera-t-il lancé en Belgique ? Les associations en parlent.

L'e-santé, cela bouge en 2010 aux Etats-Unis, en Europe dont la France. Le ressentez-vous  comme moi ? Sûrement, mais avez-vous suivi l'avancée de Microsoft Healthvault en Belgique ? Pas facile, si vous n'êtes pas sur place. Je rappelle que Microsoft Healthvault et GoogleHealth sont des "personal health records", c'est à dire le dossier santé personnel, initié par le patient et destiné à contenir des éléments provenant de diverses sources.  L'idée est que ces dossiers santé vont accélerer la mise en oeuvre d'un outil de coordination des données médicales que les Etats peinent à  produire, à quelques exceptions près dont nous avons parlé sur ce blog. 

Selon le site officiel des personnes stomisées et incontinents francophones en Belgique, les patients regardent Microsoft Healthvault de près. Le texte du président de l'association résume si bien la problématique que je vous propose des extraits. L'article est ici.  Sujet à suivre de près.


"Bien que tout cela semble vraiment participer à la centralisation des informations médicales du patient par le patient lui-même, et qu’il est le seul à décider de valider le partage de ses informations avec l’entité de son choix, force est de constater que le projet Microsoft HealthVault pourrait, s’il n’est pas bien contrôlé, être un vrai danger pour les patients belges....

Nous pensons que nous devons participer aux débats liés au projet Microsoft HealthVault afin de garantir la liberté de choix des patients (liberté de changer de prestataires, de fournisseurs, de système de gestion de dossier médical …), la représentativité des patients et la non commercialisation des enjeux de santé publique... Gageons que Microsoft saura garantir aux associations de patients le droit au suivi des travaux qui permettront, peut-être un jour, de voir Microsoft HealthVault participer à l'amélioration dans notre pays de la transmission d'informations objectives et non commerciales entre les patients et les prestataires. Lucio Scanu

L'ordre des pharmaciens & le web 2.0 ? il y a un triple lien !

 L'Ordre des pharmaciens et le Web 2.0? Oui, par trois fois ! 1) L'Ordre se sert de YouTube moyennant un film grand public simple, didactique. Le filme porte sur le Dossier pharmaceutique. C'est un bon début, même s'il n'est pas super-buzzé. Aurais-je reconnu la pharmacie Riquelme dans le film, (sans les Riquelme) ?

Image 1

Je le pense. En tous cas, c'est une pharmacie remarquablement professionnelle et qui met en oeuvre le dossier pharmaceutique, donc un bon choix, comme cadre pour ce film

2) Le film parlant du dossier pharmaceutique, il se situe dans le droit fil des outils reliant le professionnel et le consommateur.

et de 3) Isabelle Adenot présentera le dossier pharmaceutique à ses collègues internationaux, lorsqu'elle interviendra à la conférence Health 2.0 à Paris, les 6 et 7 Avril, 2010. Y serez-vous ?

Internet santé : Une vidéo (3 minutes) pour comprendre la problématique

Mettre en scène la problématique de l'internet et la santé en 3 minutes ? Ce fut le défi que m'a lancé le Professeur Vallancien à l'occasion de la convention CHAM 2009, pour laquelle j'allais animer  la session internet "Communiquer." Voici le produit final d'un travail d'équipe.

Remarquable annuaire d'essais cliniques proposé par Quintiles

Image 5
Le moteur de recherche de ce nouveau site portant sur les essais cliniques est l'un des meilleurs, si ce n'est le meilleur que l'on puisse imaginer pour faciliter la recherche d'un essai par un patient ou un médecin. Mais, il fallait y penser : entrer votre code postal et le sujet -- et vous apprenez le nombre d'essais présents dans l'annuaire selon leur distance par rapport à votre domicile, puis filtrer par rapport au profil du patient, le type de traitement prévu... Et subitement la recherche devient pratique.
Le site comporte d'autres éléments "sympa" si je puis m'exprimer sur ce sujet, ainsi... des vidéos, l'histoire de la recherche du médicament,...Cela vaut le détour.

Et soyez rassurés, je n'ai aucun contact avec l'éditeur -- mais d'avoir étudié le sujet des sites de recherche clinique en ligne, je tenais à reconnaître un travail bien fait.

La Tête au Carré "internet et la santé" -- Quel scoop peut-il y avoir ?

F-Inter

Image 15

Invitée à l'émission "La Tête au Carré" de Radio France  ce jour, en tant que présidente de l'Association Qualité de l'Internet Santé (et membre des médecins maître-toile francophones), quel  "scoop" ous indiquer , à vous lecteurs de ce blog, fins connaisseurs du monde de l'internet santé ?

Et bien, il y a quelques petites nouvelles quand-même.

Mais il va falloir cliquer pour les apprendre.

Lire la suite "La Tête au Carré "internet et la santé" -- Quel scoop peut-il y avoir ?" »

Libre accès au médicament en officine : où en sommes-nous en France ?

J'ai posé une question ce soir auprès d'un pharmacien de quartier (à Paris), 14 mois après l'introduction du libre accès en France : "Où est votre espace "libre accès" ?  (Et malheureusement, je n'étais pas en situation de tournage vidéo). Avec un grand sourire, il me désigne l'étagère derrière le comptoir. "Madame, presque tous les produits de cette étagère sont en libre accès"...  

Histoire authentique... Si je me suis retenue chez lui, c'est parce que je peux m'exprimer sur mon blog: "Où en est le libre accès au médicament en France ?"

Lire la suite "Libre accès au médicament en officine : où en sommes-nous en France ?" »

Pharmacies en ligne & protection du consommateur (1)

Quelle est la part de médicaments achetés en ligne de façon illégale ou en tous cas sur des sites ayant des pratiques illégales ? Il est impossible de le savoir, puisque ces entreprises échappent à toutes statistiques.  Le sujet refait surface. Et Silber's Blog vous en parle. Ce premier billet sera suivi d'autres.

En Angleterre, le laboratoire Pfizer, concerné notamment par la contrefaçon de Viagra, s'est associé à quelques partenaires de santé publique courant 2009, afin de lancer une campagne multi-média sur les dangers de la contrefaçon. Selon un sondage récent à ce propos, 10% d'hommes anglais déclarent avoir acheté des médicaments de manière illégale.
Image 9

Automédication & Grippe A (UK) ordonnance Tamiflu en ligne proposée par le NHS

Depuis que l'on parle de la grippe A, j'ai toujours pensé qu'il y aurait un avant et un après dans notre quotidien, de par le fait que nous risquons de connaître une période même courte, où les activités quotidiennes sont sérieusement perturbées par l'impossibilité de la rencontre physique. Voilà un premier exemple de l'avant/après. Il se déroule en Angleterre.Image 9
Devant le nombre croissant de cas de grippe A H1N1 encore appelée grippe porcine outre-Manche, le NHS a mis en ligne un questionnaire permettant de déboucher sur l'obtention d'une ordonnance pour le Tamiflu, sans se déplacer chez son médecin. Avant de dire "Ô ces Anglais", analysez leur méthode.


Lire la suite "Automédication & Grippe A (UK) ordonnance Tamiflu en ligne proposée par le NHS" »

Dossier pharmaceutique (DP) : 4 018 073 DP créés au 14 Juillet 2009

Y a-t-il encore quelqu'un qui pense sincèrement que l'on peut mieux gérer la Santé d'un patient dans le contexte d'une organisation (si l'on peut appeler cela une organisation) basée sur du papier, souvent encore écrit à la main, et où l'un professionnel de santé ignore le détail de ce que font les autres qui voient pourtant le même patient ? Après cette déclaration tonitruante, effectivement il faut s'interroger sur la qualité de l'éxécution. Une mauvaise organisation électronique  peut être encore pire qu'une mauvaise organisation par le papier...car elle rajoute des risques à plus grande échelle, qu'il s'agisse de risques financiers, de risques d'erreur, de risques de non-confidentialité. Mais on peut dire la même chose de tout : une voiture sans freins est bien plus dangéreuse que la circulation à pied. Faut-il pour autant y renoncer etc etc.

Tout cela pour dire que "qui veut peut". Le Dossier pharmaceutique est le premier dossier de coordination numérique véritablement national. Le DP, sous la responsabilité de l'Ordre des pharmaciens, est inscrit

Lire la suite "Dossier pharmaceutique (DP) : 4 018 073 DP créés au 14 Juillet 2009" »

Consultation en ligne : ce n'est plus anecdotique aux Etats-Unis

Si la France veut figurer parmi les premiers pays dans le domaine de la télésanté, il faudra rattraper le retard dans les domaines qui se prêtent à un développement à grande échelle -- Ce ne sont donc pas forcément les domaines de la plus forte valeur technologique. Prenons l'exemple de la consultation en ligne pour les actes médicaux que je vais qualifier de "non-sensibles." Voyons ce qui se passe ailleurs.

Lire la suite "Consultation en ligne : ce n'est plus anecdotique aux Etats-Unis" »

Médicaments : Medic France simplifie-t-il l'accès à l'information ? Pas encore !

Voici la phrase d'introduction attrayante : Simplifier l'accès aux données officielles concernant les médicaments, telle est la vocation de Medicfrance.  Ce mot "officiel" doit s'opposer aux sites d'éditeurs privés existants qui présentent des bases de données sur le médicament. Soit ! Faisons-en l'analyse ensemble de ce portail.  4 problèmes sont visibles d'emblée.

Lire la suite "Médicaments : Medic France simplifie-t-il l'accès à l'information ? Pas encore !" »

Le médicament sur internet : site Eurekasanté, site de l'Afssaps, qu'en penser?

Il y a du nouveau sur internet concernant le médicament, puisqu'à deux mois d'intervalle, il existe deux nouveau sites, la refonte du site de l'Afssaps (certifié HON) et Eurekasante.fr, du Vidal. Leur lancement représente un travail énorme.

Afssaps
Eurekasante







Q.1 Comment l'internaute va-t-il arriver sur ces sites ?

Lorsqu'un internaute tape le nom de marque d'un médicament, verra-t-il en première page de Google l'un ou l'autre de ces sites, Afssaps.fr et eurekasante.fr? La réponse est: non.

Lire la suite "Le médicament sur internet : site Eurekasanté, site de l'Afssaps, qu'en penser?" »

Acheter ses médicaments en ligne: attention aux risques

Acheter ses médicaments en ligne: attention aux risques. C'était le titre de l'émission France 5: " C notre affaire." Une thématique claire et nette:  acheter des médicaments en ligne, ce n'est pas autorisé en France à ce jour. Selon cette émission, 95% des pharmacies en ligne vendraient de la contrefaçon. Quelle nouveauté cette émission a-t-elle apporté?

Lire la suite "Acheter ses médicaments en ligne: attention aux risques" »

Vente illicite de médicaments en ligne aux Etats-Unis

Selon Le centre d'addiction de l'Université de Columbia, à New York, 363 sites internet  vendent des substances contrôlées en ligne aux Etats-Unis, ce qui est illégal.  De plus, 85% de ces sites vendent des médicaments de prescription, en contournant la loi.

Lire la suite "Vente illicite de médicaments en ligne aux Etats-Unis" »

Publicité grand public en Europe (DTC & Commission Européenne)

Les Etats-Unis  autorisent depuis une dizaine d'années la publicité concernant le médicament par tous les moyens de communication-- télévision, radio, presse, internet. Elle reste très encadrée, mais elle existe. En ce qui concerne internet, les laboratoires pharmaceutiques proposent le plus souvent un site web par médicament, généralement sous le nom du produit ".com", et hébergé aux Etats-Unis. Les patients non-américains consultent les sites en anglais, lorsqu'ils en ont la possibilité linguistique, ce qui est plus fréquent qu'on ne le pense, mais cette information n'est pas toujours adaptée à la situation du patient dans d'autres pays. La Commission Européenne vient de terminer une consultation publique concernant sa proposition d'autoriser l'existence de sites web grand public pour le médicament. Pourquoi?

Lire la suite "Publicité grand public en Europe (DTC & Commission Européenne)" »

Automédication: 226 produits sans ordonnance iront-ils devant le comptoir?

Selon Le Figaro, 226 catégories de produits sans ordonnances pourront passer devant le comptoir des pharmacies avant l'été. La liste des produits en question est ici:Téléchargement medicaments.pdf  La décision finale de l'emplacement des produits appartiendra au fabricant. Passer devant le comptoir peut générer des coûts supplémentaires d'emballage plus sécurisé.

Un pas de plus vers la vente en ligne de médicaments de prescription

DocMorris est le plus grand vendeur de produits pharmaceutiques en Europe. Son siège est au Pays Bas et ses clients principaux en Allemagne. Désirant vendre à distance des médicament de prescriptions, grâce à Internet, Doc Morris s'est vu refuser cette autorisation par les cours allemandes. Sauf que ceci vient de changer...

Lire la suite "Un pas de plus vers la vente en ligne de médicaments de prescription" »

Avertissement de la FDA : les dangers de l'achat de médicaments de prescription par Internet

Image_2_2En France, il est interdit d'acheter un médicament par Internet. Même le pharmacien d'officine (qui a le monopole de la commercialisation) ne peut proposer une telle prestation, à savoir de proposer la commande par internet de ses propres produits.  Mais il y a des sociétés sérieuses qui proposent ce service ailleurs en Europe et aux Etats-Unis. Le cas a même été testé (favorablement) sur le plan juridique. Malheureusement les produits de contre-façon existeront toujours, dans tous les canaux de vente, et malgré les efforts de 

Lire la suite "Avertissement de la FDA : les dangers de l'achat de médicaments de prescription par Internet" »

WSJ : "Walk-in clinic" dans les drug stores aux US

Article dans le Wall Street Journal du 5 Oct 2005 (abonnement payant).
Difficile de traduire le concept  -- en quelque sort un kiosque médical staffé par des infirmières au sein des grandes chaînes de pharmacie aux US, tel CVS, Wal-Mart, et d'autres. Le consommateur pointe, part faire ses achats et est bippé lorsque l'infirmière peut le recevoir. C'est ouvert jour et nuit, et weekend. C'est pratique, efficace et moitié moins cher que la visite chez le médecin. Et lors de cette consultation, tout est inscrit dans un dossier médical électronique (EMR) transferrable chez le médecin du patient, si ce dernier le souhaite.

C'est fait pour les actes basiques : examen d'aptitude au sport, vaccin anti-grippe, renouvellement d'ordonnance, diagnostic d'angine. Les infirmières qui dispensent les soins sont relayées, si besoin est, par un réseau de médecins disponibles par téléphone et chez lesquels elles peuvent référer le patient.

Malgré l'opposition forte des médecins américains, ce type de service est en train de prendre de l'ampleur aux Etats-Unis où certains consommateurs ont marre de se déplacer chez le médecin, pendant les heures ouvrables, pour des actes où le médecin ne démontre pas sa valeur ajoutée.

Autrement dit, lorsque les professions ne répondent pas aux attentes des consommateurs (attente dans les salles d'attente,horaires limités, etc), ces derniers se déplacent ailleurs.

Et lorsque les dépenses médicales évoluent trop vite (c'est à dire, partout) une façon d'économiser est de "upgrader" la profession d'après -- de déléguer de l'hôpital à la ville, du spécialiste vers le généraliste et du généraliste vers l'infirmière.

Ne nous méprenons pas -- cet article a fait beaucoup de bruit aux Etats-Unis. L'idée du "walk-in clinic" ne fait pas l'unanimité. Mais il existe et s'étend. Sans préjuger de l'avenir, 'faut le savoir.

Basil Strategies
eHealth Partners

Facebook
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.