en English
Basil Strategies : conférences, formations, études, services web
ma photo


368 articles classés dans "E-Santé / Télémédecine"

l'epatient en France : un sujet qui monte #health20fr #doctors20

Capture d’écran 2012-05-07 à 13.36.24A la fin des années 1990, un rapport français volontairement intitulé "lorsque les patients prennent le pouvoir" et dédié à ce que l'on appelait l'internet médical à l'époque, avait eu de l'effet. Je n'aurais pas personnellement utilisé ce titre car le pouvoir n'est pas un jeu de zéro-somme. Le pouvoir de guérir augmente dans son ensemble, lorsque les deux parties patients et professionnels travaillent ensemble en symbiose-- ce qui n'est pas possible lorsque l'une des deux parties avancent à l'aveugle. Mais, le débat n'est pas clos. Et nous avons donc organisé le 3 mai, une conférence de presse consacrée aux ePatients, en prévision de la conférence Doctors 2.0 & Vous des 23 et 24 mai, où plusieurs séances seront consacrées spécifiquement aux témoignages des epatients voire aux epatients et aux Docteurs 2.0.  

Le 3 mai sont intérvenus les participants du panel ePatients : Yvanie Caillé (1), Muriel Londres (représentant Béate Bartès) 2, Catherine Cerisey (3), Denise Silber (4) Giovanna Marsico (6) . Catherine de Rohan Chabot (5) est notre attachée de presse.

Capture d’écran 2012-05-07 à 14.22.12

Communiqué

Web 2.0 et réseaux sociaux, les outils d’une collaboration accrue des Acteurs de Santé: Les patients “revendiquent” de se faire entendre.

Paris  - 4 mai, 2012. Dans le cadre de la conférence internationale, Doctors 2.0 TM & Vous, qui se déroulera à Paris les 23 et 24 mai prochains, et dont le fil conducteur est la collaboration accrue des Acteurs de Santé, grâce aux outils Web 2.0 et médias sociaux, plusieurs sessions seront consacrées aux ePatients, à leurs communautés et outils en ligne en Europe et dans le monde. Un panel réunira plusieurs personnalités qui ont émergé dans le paysage santé en France, grâce aux médias sociaux et aux manifestations comme Doctors 2.0TM & Vous, qui revendiquent le “reset” du rôle des patients et des citoyens, dans la perspective de l’instauration d’une véritable démocratie sanitaire dans un pays où les pathologies chroniques concernent déjà 20% de la population et le chiffre évolue constamment.
Cliquez pour la suite.

Lire la suite "l'epatient en France : un sujet qui monte #health20fr #doctors20" »

Facebook & le don d'organes : nul n'est censé ignorer la loi, M. Zuckerberg

Capture d’écran 2012-05-01 à 23.25.21La France en congés (ou presque) un 1er mai -- le muguet, le discours des candidats, l'apparition du soleil (eh oui !). Nous étions dans notre petit monde presque dominical et vlan, la Californie se réveille 9 heures après nous. Les numéros 1 et 2 de Facebook, Mark Zuckerberg et Sheryl Sandberg, annoncent que FB s'attaque à la pénurie d'organes, en créant la possibilité d'ajouter à son timeline le "status" de donateur d'organe, pour les résidents des Etats-Unis et au Royaume Uni. Idée d'un grand intérêt ou simple action de relations publiques avant l'introduction en Bourse ?

Lire la suite "Facebook & le don d'organes : nul n'est censé ignorer la loi, M. Zuckerberg" »

Donnez votre avis concernant le nouveau look de Doctissimo. #health20fr #hcsmeufr #sante

Un billet portant sur le nouveau look de Doctissimo a attiré mon attention. Le billet note que la publicité est moins massive et la lecture plus facile. J'ai fait une capture d'écran, afin de vous demander votre avis.

Voici ce qui est visible sur la page d'accueil, avant de scroller. Est-ce que la page transpire la clarté ?

Capture d’écran 2012-04-30 à 02.29.25

L'e-Santé en Angleterre : de l'essor déjà au déclin ? Gardons notre calme !

Vous êtes nombreux à avoir pris connaissance en mars 2012, des résultats positifs de l'étude de la télémédecine en Angleterre, étude dite "Whole Systems Demonstrator" présentée comme  la plus importante à date et réalisée très sérieusement par l'état brittanique.

Ces derniers jours, les nouvelles de l'e-santé en Angleterre sont toutes autres.  Cela ne nous surprend pas tout à fait, puisque cela fait 15 ans que les grands pays peinent à introduire l'e-santé -- au sens du dossier médical connecté à grande échelle, tout en annonçant que c'est imminent. N'oublions pas non plus les efforts des pionniers de la télémédecine, depuis plus de 40 ans.  Pendant ce temps-là, des succès il y en a eu, mais dans des systèmes à taille plus restreinte.

Quelles sont les nouvelles ?

Lire la suite "L'e-Santé en Angleterre : de l'essor déjà au déclin ? Gardons notre calme !" »

Votre médecin a-t-il un smartphone ? #health20fr #doctors20

Si vous lisez mon blog, il y a de fortes chances que vous avez un smartphone et que votre médecin en possède un aussi. S'en servira-t-il pour échanger des SMS avec vous, pour chercher une information sur Internet ? Voici quelques-unes de questions que le Vidal et le Conseil national de l'ordre des médecins  ont voulu étudier en s'associant à l'occasion de la création d'un baromètre de l'usage des smartphones par les médecins.

Nous y apprenons que 53% des médecins disposent d’applications médicales dont 68% concernent les bases de données médicamenteuses et 65% les interactions médicamenteuses. Cette recherche d'informations web concernant le médicament est une réalité mondiale. D'autre part, 9 médecins sur 10 en France, propriétaire d'un smartphone s'en servent pour surfer sur Internet.

Quelques précautions non pas oratoires, mais textuelles :

En lisant le communiqué publié par le Vidal, on s'aperçoit rapidement du fait que l'on ne connaît pas le dénominateur : 2131 médecins équipés de smartphone ont répondu au sondage, mais on ne connaît pas le pourcentage que cela représente par rapport à la totalité des médecins français. D'autre part, il est noté qu'il n'y a aucune différence d'usage de ces téléphones entre médecin généraliste et spécialiste, ni entre hommes et femmes. Cela est sûrement fonction de la nature des questions posées, car la quasi totalité d'études réalisées en France montre une différence de pratiques entre spécialiste et généraliste, et souvent entre hommes et femmes. Et enfin, si vous ne revenez pas vers ce lien, vous ne trouverez pas le communiqué sur le site du Cnom. Sachez aussi que, pour déposer un commentaire, vous êtes les bienvenus sur Silber's Blog.

Voulez-vous lire le communiqué de presse ? Cliquez s'il vous plaît !

Lire la suite "Votre médecin a-t-il un smartphone ? #health20fr #doctors20" »

Le capital risque, serait-il de retour dans l'e-santé ? #health20fr

Ceux qui suivent l'e-santé depuis ses débuts (le terme n'existe que depuis 1997) se souviennent du crack boursier de 2000-2001. Selon Information Week, aux Etats-Unis les investissements avaient atteint leur pic en 2001 avec US$759 millions et avaient glissé depuis.

Mais les financiers considèrent que les bons chiffres sont enfin de retour, puisque US$633 millions ont été investis en 2011 aux Etats-Unis. Les investisseurs américains sont encouragés par tous les incentives données par l'administration Obama depuis 3 ans aux professions de santé.

Cette euphorie se ressent dans les résultats du dernier sondage réalisé fin 2011 par l'association nationale du Venture Capital, en partenariat avec le Dow Jones. 61% des participants pensent qu'en 2012, le nombre de "deals" va encore monter. Le secteur biopharmaceutique, plus important en taille, n'augmente plus.

Nous pouvons effectivement penser que les mesures d'Obama (US$44k par cabinet médical qui démontre son utilisation efficace d'un dossier médical éelctronique) commencent à porter leurs fruits en termes d'encouragement de l'écosystème de l'e-santé...Mais cela a pris presque trois ans...

Est-ce que les horizons politiques en Europe sont réalistes, lorsqu'on voit le temps nécessaire y compris aux Etats-Unis pour effectuer ne serait-ce que le début d'un changement ?

 

 

1ere Journée de l'e-santé à l'Ambassade de l'Angleterre à Paris : la télésanté réduit la mortalité

Capture d’écran 2012-03-18 à 23.52.27Le 15 mars 2012, la résidence de l'Ambassadeur de l'Angleterre à Paris a été hôte de la première journée e-santé Franco-Brittanique "Connected Health Challenges" organisée par le UK Trade & Investment Mission. L'objectif de cette journée est de favoriser la rencontre entre deux écosystèmes de l'e-santé, anglais et français et de faire connaître le programme "Three Million Lives". L'UKTI étant partenaire de la conférence Doctors 2.0 & Vous afin de favoriser notre développement respectif, nous étions très heureux de participer. La journée a compris la présentation des actions e-santé de part et d'autre de la Manche  et des rencontres networking entre les entreprises anglaises présentées par l'UKTI et les françaises invitées. Les entreprises anglaises  sont à la recherche de partenaires français susceptibles de les aider à commercialiser leurs produits en France.  

Lire la suite "1ere Journée de l'e-santé à l'Ambassade de l'Angleterre à Paris : la télésanté réduit la mortalité" »

Rencontrez Tiantian (Stanley) Li, fondateur d'une communauté en Chine de 3 millions de PDS. Ils ont publié 60 livres en 6 ans grâce à 2k médecins.

Capture d’écran 2012-02-16 à 01.18.19Autrefois (c'est à dire en 2007, lorsque nous avons commencé à parler de la Santé 2.0 en France), s'il s'agissait de parler de taille importante, on regardait à l'Ouest aux Etats-Unis. On parlait de deux sites : PatientsLikeMe en ce qui concerne les communautés de patients et  dans le cas des communautés de médecins, la référence était "Sermo," la communauté américaine créée il y a une demie-douzaine d'année.

Maintenant, il faut regarder à l'Est, car Il n'y a pas qu'une mais deux communautés de professionnels chinois en ligne qui dépassent le million de médecins ! DXY frôle les deux millions, de même Haoyisheng, la communauté crééé par Gao Zhan. C'est vertigineux. L'information a mis un certain temps à circuler. Mais elle rattrape maintenant un peu du temps perdu, puisque Doctors 2.0 & Vous invite aussi bien Tiantian Li que Gao Zhan à Paris pour la 2e édition. 

Comment Tiantian Li a-t-il créé en l'an 2000 un site qui est entré dans la vie quotidienne des médecins chinois ? Cliquez...

Lire la suite "Rencontrez Tiantian (Stanley) Li, fondateur d'une communauté en Chine de 3 millions de PDS. Ils ont publié 60 livres en 6 ans grâce à 2k médecins." »

Le Cnom publie le Livre Blanc portant sur la déontologie et le web, #health20fr #doctors20

Promis lors de la conférence Doctors 2.0 et Vous 2011 à laquelle le Dr Jacques Lucas a participé, et qui se renouvellera les 23 et 24 mai prochains à Paris !

Capture d’écran 2012-01-26 à 11.38.42
le Livre Blanc est  paru.   Ecouter les propos du Docteur Lucas à la conférence ( à partir de 11 minutes 39 secondes) .Cliquer ici . 

Le nouveau Livre blanc présente le web santé, les bonnes pratiques, le téléconseil, et la place du courrier électronique (et le téléphone) avant de conclure par ses préconisations, qui sont également disponibles sous forme d'une affiche, dans la version papier.

Les préconisations auprès des médecins français sont : 1) d'embrasser le web santé 2) de contribuer à la production de l'information santé 3) de faire un usage responsable des médias sociaux numériques*  4) de définir le cadre du téléconseil 5) de reconnaître l'acte de conseil téléphonique ou par courriel.

Ce document  traduit une vraie volonté de la part du Cnom de faire progresser l'Internet santé en France. On ne peut qu'encourager cette volonté.

Il faut aussi féliciter le Cnom sur sa communication. En tirant partie de la complémentarité entre les moyens traditionnels de diffusion du document et les médias sociaux, le Cnom a bénéficie de plus de 18 000 occurrences sur Google en quelques jours.

Mais, on doit aussi se poser la question suivante : qu'est-ce qui s'oppose à l'intégration  pleine et à part entière, de l'Internet Santé par les médecins, 18 ans après l'introduction du Web ?

Dans l'éditorial du Livre blanc, deux risques sont mentionnés : "le respect des personnes et de la confidentialité des données personnelles" et puis "la rapidité des échanges...les rumeurs qui "enflamment la toile."

Ces risques existent, mais ce ne sont probablement pas les principaux freins pour les médecins. Et ces freins ne sont pas spécifiques à la France. L'Internet  génère des conflits car il révèle le retard dans l'évolution de l'organisation de l'exercice médical aussi bien en France qu'ailleurs.

Il manque la généralisation de nouveaux métiers d'accompagnement des patients atteints de maladies chroniques pour que tout ne repose pas uniquement sur le rendez-vous médecin.

Il manque de nouveaux modèles économiques  basés sur les profils des patients et leurs besoins et pas sur des séries standardisés. 

Prenons deux exemples : l'émergence des pathologies chroniques, l'émergence de la prévention. Ces évolutions doivent changer la relation entre d'une part le médecin et le patient et d'autre part entre les professions médicales. La personne atteinte d'une pathologie chronique doit suivre un traitement à longueur d'année. Le suivi médical est complexe, avec des examens à faire  et  divers spécialistes à contacter. La prévention nécessite de consulter lorsqu'on va bien...

Or, sur le plan organisationnel et philosophique, nous sommes restés sur le schéma du face-face épisodique entre le médecin et le patient qui a un problème ponctuel, et puis l'envoi d'un courrier postal entre médecin traitant et correspondants.  

Nous sommes également restés sur la notion de la responsabilité individuelle du professionnel par rapport à l'informatisation de son cabinet, alors que l'informatique marche le moins bien et coûte le plus cher, lorsqu'il y a un seul poste de travail à gérer.

D'autre part, qu'il s'agisse d'une consultation en ville ou à l'hôpital, alors que le prolongement de la communication avec le professionnel  peut être très bénéfique pour le patient, le système  économique s'y oppose-- d'où la nécessité des professionnels de savoir écourter l'entretien.

Si le médecin traitant peut craindre être remplacé par Internet, c'est parce que c'est une tâche impossible de devoir tout savoir sur tout, face au patient. Mais, avons-nous appris au médecin à dire "je ne sais pas" ? 

Si le médecin est stressé par le temps qu'il doit prendre pour expliquer certaines choses au patient, c'est parce qu'il n'a effectivement pas souvent le temps dont il a besoin.  

Si le médecin n'a jamais été responsabilisé par rapport aux résultats du traitement, comment l'impliquer dans l'observance du patient...?

Comment, au vu de tout ceci, ne pas comprendre que l'arrivée d'Internet dans la consultation telle qu'elle est restée  pose problème ?

--sans oublier que le burnout, et notamment du médecin généraliste, mais pas seulement, est un phénomène de plus en plus répandu. 

Posons-nous la question de la bonne organisation de la relation médecin-patient et adaptons nos ressources humaines et technologies à cela...Vaste mission, je sais, mais autant s'y intéresser dès à présent. Les médias sociaux, le téléconseil, le courrier électronique, le téléphone y trouveront tout naturellement leur place. (Il existe des études internationales démontrant l'intérêt du courriel électronique et de la prise de rendez-vous en ligne pour la meilleure gestion du système).

En revanche, si l'on cherche un levier à court terme pour motiver le médecin à utiliser Internet davantage, pensons inclure dans la prochaine mise à jour du Livre blanc référence aux dispositifs de type iPad et Smartphone qui sont non seulement utiles pour le médecin directement mais qui lui permettent  en plus de jouer pleinement son rôle de facilitateur de l'information vis à vis du patient. 

Et enfin, si des établissements français désirent intégrer le réseau social de la Mayo Clinique, c'est tout à fait possible. Mais il faut faire la demande. ;-)

L'Hôpital San Juan de Dios et Clalit, qui étaient présents à Doctors 2.0 & Vous 1ère édition y sont.

Le Livre Blanc est téléchargeable ici : Livre blancdeontoweb2012.  

 

 (*le terme "numériques" a dû être ajouté à "médias sociaux" pour éviter la confusion avec "social" au sens français du terme, mais "médias sociaux numériques" est justement peu utilisé dans les médias ...)

 

Dossier "Consultation en ligne, combien cela coûte-t-il ?" Focus sur le métier de réponse à distance aux questions médicales

L'e-santé avance en France indéniablement malgré les résistances que nous connaissons tous. L'une des démonstrations de cette avancée est la possibilité, Capture d’écran 2012-01-25 à 00.00.44 impensable il n'y a pas si longtemps, pour un internaute d'obtenir la réponse à une question médicale, de la part d'un médecin qu'il n'a jamais rencontré et qu'il ne verra jamais, sans pour autant participer à un des nombreux projets pilotes de télémédecine, qui par définition, ne sont pas encore proposés à tout le monde.

C'était impensable pour plusieurs raisons : l'idée de faciliter l'obtention d'un second avis par le patient était difficilement acceptable à grande échelle par le corps médical, l'idée que la relation à distance allait "deshumaniser la médecine," l'idée que le médecin allait subir un risque important de passer à côté d'un point important, en l'absence d'un examen clinique...Ces trois points évoluant, l'offre commence à s'étendre.

Qui propose alors ces services de réponses à questions médicales à distance ? Nous vous proposons un voyage rapide au pays de la consultation à distance.

Lire la suite "Dossier "Consultation en ligne, combien cela coûte-t-il ?" Focus sur le métier de réponse à distance aux questions médicales" »

#Télécardiologie : la prochaine avancée, viendra-t-elle du iPad 2 #health20fr #doctors20

Boca Raton Hôpital en Floride, numéro 1 en cardiologie et stroke dans l'Etat selon Healthgrades a annoncé par voie de presse cette semaine les travaux d Dr Kloostermann, Chef de Service en cardiologie et électrophysiologie, démontrant la possibilité de reprogrammer un défibrillateur ou stimulateur cardiaque à distance, grâce à un iPad 2 utilisé par le médecin et un suivi par ordinateur portable par une infirmière. Voici à quoi cela va ressembler. L'ipad est à gauche, l'instruction passe par wifi, est réceptionné par l'ordinateur de l'opératrice, posé sur une table roulante.

Capture d’écran 2011-12-10 à 01.22.16L'opératrice ou infirmière opère la modification. Le médecin peut même donner cette instruction d'un avion (où le wifi est autorisé !)

La situation a bien évolué depuis l'époque où il fallait un rendez-vous de contact avec le médecin dans son bureau seulement, pour modifier ces coordonnées.

Le bottom line est cette citation du DR Kloostermann : le modèle qui a été testé aux urgences et on OR, permet au médecin spécialiste d'accéder à tout moment à l'information dans l'appareil (défibrillateur ou stimulateur) et de le reprogrammer indépendamment du lieu et de l'heure.

Faudra-t-il bientôt une suite à notre Livre Blanc de la Télécardiologie, consacrée, entre autres aux iPad et autres dispositifs mobiles dans le cadre de la cardiologie?

 

Le Vol d'identité médicale, l'un des vols les plus lucratifs aux Etats-Unis et les nouvelles du Canada aussi !

La sécurité des données médicales informatisées est prise très au sérieux en France, mais aucun système n'échappe à l'erreur voire à la faiblesse humaine -- du papier non fermé à clé, à l'ordinateur oublié dans un train, aux conversations ouvertes de professionnels dans un ascenseur d'hôpital, à une volontaine malsaine de se pencher sur les données médicales d'autrui. Le terme qui convient est le "privacy" ou "data breach", cf brèche de confidentialité. Un système sécurisé peut détecter des incidents atypiques et les signaler. Encore mieux, il peut identifier celui qui est indûment passé par là.

Lire la suite "Le Vol d'identité médicale, l'un des vols les plus lucratifs aux Etats-Unis et les nouvelles du Canada aussi !" »

Interview du Dr Jacques Lucas, à la croisée de la médecine et des TIC

 

PhotolucasVous êtes nombreux à connaître le Docteur Lucas à travers ses interventions et écrits, voire par le tweet-up #health20fr #hcsmeufr ou  la conférence Doctors 2.0 & Vous #doctors20 

Vous lirez prochainement son nouveau Livre Blanc et  le reverrez  à Doctors 2.0 & Vous, mais nous avions envie de connaître ses réponses à encore quelques questions que vous découvrirez ci-dessous.

DS: En quoi consiste votre activité médicale et votre activité au Cnom

JL: J’ai actuellement un double vie ! Mon activité de cardiologue libéral dans un cabinet de groupe et mon activité au Conseil national de l’Ordre. Ces deux activités sont très chargées. Je les mène de front grâce à une organisation assez minutée. D’une manière générale, quand je suis au Cabinet je ne me préoccupe que des patients et quand je suis au CNOM, que des activités ordinales. Le travail en cabinet de groupe permet cela puisqu’en cas d’urgence – et la cardiologie est une discipline qui en comporte beaucoup – mes associés sont présents. Cela fonctionne bien.

DS: Comment avez-vous choisi le métier médical ?

Lire la suite "Interview du Dr Jacques Lucas, à la croisée de la médecine et des TIC" »

Steve Jobs : plus grand que la vie ; best-seller après la mort. Quelques questions médicales...

Capture d’écran 2011-10-23 à 23.30.47Steve Jobs était parmi nous à Doctors 2.0 & Vous 2011, dans une image plus grande que la vie, : "Apple annonce l'iPad, et modifie le cours de l'histoire. L'iPad nous apprend que le killer app médical est plutôt un killer "dispositif" que les médecins et établissements (aux Etats-Unis) adoptent comme jamais avant. Mais l'héritage de Steve Jobs ne sera pas seulement technologique. Il portera sur l'homme, l'homme avec une volonté d'acier, cherchant à transformer  l'informatique, puis  la musique, et peut-être bien d'autres s'il avait survécu. Comme beaucoup d'entre nous, j'ignorais ses choix médicaux de fin de vie.  La biographie officielle de Steve Jobs paraîtra le 24 octobre, 2011, aux Etats-Unis. Le livre est son cadeau à sa famille, son envie de leur faire part de ses pensées les plus intimes. Mais il y a tout lieu de penser que ce sera un best-seller lu par des millions dans le monde qui voudront savoir plus sur ce people visionnaire. 

C'est pourquoi je voudrais insister ici sur le volet médical, comme l'a fait  le New York Times dans un article qui parle de son recours à des traitements exotiques "Jobs tried exotic treatments to combat cancer." En octobre 2003, lorsque Steve Jobs a appris qu'il était atteint d'un cancer pancréatique, il a refusé la chirurgie  pendant neuf mois, prenant à la place jus de fruits, acupuncture, remèdes herbaux et autres traitements qu'il a trouvés sur Internet. Sa famille, ses médecins, ses amis ont tout fait pour s'y opposer...Et lorsqu'il a enfin accepté la chirurgie et la science, il l'a fait avec passion et curiosité, n'épargnant aucune dépense, dont celle du séquençage génétique. ...Il a alors étudié et guidé chaque pas du traitement."

Lire la suite "Steve Jobs : plus grand que la vie ; best-seller après la mort. Quelques questions médicales..." »

Focus sur les annuaires santé du nouveau portail Figaro Santé

 


Capture d’écran 2011-10-23 à 22.22.48Qu'est-ce qui domine l'Internet Santé en France ? Le reflexe Google ? Doctissimo ? Wikipedia ?  
Le paysage virtuel évolue. il y a eu l'arrivée très remarquée d'Améli. Puis  le 17 octobre, 2011, le Figaro a renforcé la rubrique en ligne du Figaro Santé, en lançant un portail à plusieurs volets : actualité, encyclopédie, coaching, des applications à venir, et des annuaires santé. Nous avons interviewé les Docteurs Del Bano et Bach, créateurs du Guide Santé, producteur du volet "annuaire" de Figaro Santé.
1. Silber's Blog : Des médecins tous deux et anciens gestionnaires d'une société spécialisée dans les données informatisées des cliniques, vous étiez  des partenaires santé du Figaro depuis avant le lancement du nouveau portail, puisque vous produisiez leur rubrique d'établissements en ligne.  Pouvez-vous nous rappeler comment vous produisez ces palmarès  ? Sur quels élément sont-ils basés ?

Guide Santé : En effet, nous sommes les deux médecins fondateurs du site www.le-guide-sante.org. Auparavant, nous étions médecins responsables du PMSI de plusieurs cliniques puis dirigeants d'établissements de santé privés.  Nous sommes partenaires du groupe FIGARO et plus particulièrement du périodique Figaro Magazine depuis juin 2009 dans le cadre de palmarès. Cinq palmarès sont parus : celui des cliniques 19 juin 2009,

 

Lire la suite "Focus sur les annuaires santé du nouveau portail Figaro Santé" »

Un réseau santé social pour tous : CancerContribution.fr #health20fr #hcsmeufr

Capture d’écran 2011-09-24 à 01.02.33 L'auteure de ce tweet à gauche se reconnaîtra. Ayant entendu le cri du coeur, je m'empresse de lui répondre moyennant un billet que j'avais l'intention depuis quelque temps de publier. Il existe un site santé qui recherche la contribution et participation de toutes les parties prenantes dans la Santé et qui considère que l'expertise se décline de façon complémentaire entre nous tous. Je vous encourage à regarder de plus près, CancerContribution.fr l'oeuvre du Pôle Cancer Citoyen, plateforme que nous avons adoptée comme "cause 2011" lors de la première édition du Congrès Doctors 2.0 & Vous. 

Cancer Contribution, lancé en été 2011, est la "1ère plateforme participative web 2.0 destinée à coproduire des contenus inédits et innovants issus des expériences individuelles et collectives dans l'univers du cancer."  Forum, débats, annuaire collectif, témoignages...

Pour quoi faire ?  Les médecins, les personnels soignants, les patients et leurs proches se rencontrent et partagent des savoirs scientifiques ou pragmatiques, selon le principe que l’expertise de chacun est complémentaire de celle des autres 

Capture d’écran 2011-09-24 à 01.22.53

Réunir sur une plateforme tous les acteurs en reconnaissant l'expertise des patients, ce n'est pas chose courante en France. La Mayo Clinic l'a fait depuis cet été aussi, quasiment en même temps. Mais qui aurait pensé que cela se passerait aussi en France ?

Pourquoi la Santé sur Internet nous intéresse-t-elle ? #health20fr

Comment reparler de l'internet santé en France sans vous lasser, chers amis ! Et bien,  suite à la demande de Courtage News, je m'y suis lancée une fois de plus. Et la rédaction ayant gentillement accepté que je diffuse le document sur Silber's Blog, je vous le propose en téléchargement. Alors, bonne lecture !

Téléchargement Article Denise Silber

Enquête 2004 publiée en septembre 2011: concernant l'information des patients

Voici la première phrase de l'article dans le Quotidien du Médecin publié dans le numéro papier daté du 22 septembre 2011 et en ligne le 20: "Près de trois patients atteints de cancer sur quatre ne cherchent pas d'informations supplémentaires." Nous lisons aussi que "ceux qui ne développent aucun comportement de recherche spécifique représentent la tendance générale" soit 72,6%

C'est le résultat d'une "enquête réalisée par la DREES et l'INSERM recensant l'ensemble des adultes français vivant en France et atteints de cancer... Plus de 4 000 personnes interrogées à deux ans de leur diagnostic."

Et pourtant : la conclusion citée ci-dessus va à contre-courant de notre vécu à tous. Comment se fait-il ? Le questionnaire est-il défaillant ? Peut-être...mais notez surtout que : l'enquête a été réalisée en 2004, année où il y avait moitié moins de Français internautes qu'aujourd'hui, en plein Web 1.0, avant le grand boom des médias sociaux.  

Réduisons de moitié le chiffre du "3 sur 4" en "3 sur 8" qui ne chercherait pas d'informations et on sera plus près de la réalité de 2011, et encore.

Quand on nous dit qu'il faut faire attention à ce que l'on lit sur internet, je dis "oui", il faut toujours exercer son esprit critique, quel que soit le canal, et y compris face à des publications de chercheurs. La date de recrutement précède les études scientifiques de façon significative, mais celle-ci, avec son écart de 7 ans, gagne le prix en la matière.


Appel à candidature : trophées de la promotion de la confiance dans l'économie numérique

Capture d’écran 2011-09-14 à 21.34.22 2ème édition du Trophée de la Promotion de la Confiance dans l’Economie Numérique

Dans le cadre des Trophées de la Confiance dans l’Economie Numérique, la Fédération Nationale des Tiers de Confiance décernera pour la 2ème fois le Trophée de la Promotion de la Confiance dans l’Economie Numérique. Date limite de candidature : le 7 Nov 2011

Objectif : récompenser des personnes physiques ou morales dont les travaux ont contribué à promouvoir la Confiance dans l’Economie Numérique. L’an dernier, ce trophée avait récompensé Nathalie Kosciusko-Morizet pour le label IDéNum. infos pratiques...

Lire la suite "Appel à candidature : trophées de la promotion de la confiance dans l'économie numérique" »

TechTocTv: Panorama des communautés de patients en ligne #health20fr #hcsmeufr

Ecoutez Raphaëlle Laubie, Denise Silber, Anne Buisson, Michaël Chekroun échanger à propos des perspectives en France des communautés de patients en ligne. Inscrivez-vous gracieusement sur TechTocTv pour écouter sans interruption.


Aller voir le site
Basil Strategies
eHealth Partners

Facebook
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.