en English
Animatrice et conférencière, Conseil événements, Coaching, Stratégie de communication, Réseaux sociaux.
Fondatrice Basil Strategies & Doctors 2.0. Santé digitale
ma photo

Cartes postales vidéo de Doctors 2.0 & You : 3 min 48 sec #doctors20

Capture d’écran 2012-07-23 à 22.08.34Que peut-être une carte postale en vidéo ? On ne sait pas exactement et c'est pourtant cela. Ce sont les cartes postales qu'on aurait pu vous envoyer de Doctors 2.0 & You, sauf que l'époque est révolue et on a fait autrement, grâce au talent de @MissLondres. Ni Flick'r, ni Instagram, mais YouTube avec Sarah Kucharski, Kathi Apostolidis, Berci Mesko, Jacques Lucas, Franck Schneider, Jorge Juan Fernandez Garcia, et ma pomme.  Cela se passe à Paris et en 4 langues... C'est le plaisir de Doctors 2.0 & You sans traducteurs. Félicitations ce jour à Sarah Kucharski pour son anniversaire et le lancement de #FMDAware

ANSM : création d'un comité de déontologie pour éviter les conflits d'intérêt

L'annonce parue dans le Journal Officiel ce jour faisant état de la création d'un "comité de déontologie" à l'Agence nationale de securité du médicament (qui remplace l'Afssaps) afin de mieux maîtriser la question du conflit d'intérêts, fait émerger quelques questions :

--- Quel rôle est attribué au patient qui va consommer le médicament ?

-- Si c'est nécessaire de créer un comité dans cette institution, ne faudrait-il un dans chaque institution concernée par la santé publique

----  La déontologie c'est l'ensemble des règles et devoirs qui régissent l'exercice d'une profession. Qui assure que ces règles de déontologie seront fondées sur l'éthique ? (définition de l'éthique : conceptions morales qui dictent les actes à quelqu'un)... Et sur quelle éthique ?

Le texte de l'annonce complète suit :

1er juillet 2012 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 3 sur 36

TEXTES GÉNÉRAUX

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ

Décision DG no 2012-170 du 24 mai 2012 portant création d’un comité de déontologie à l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé

NOR : AFSM1200169S

Lire la suite "ANSM : création d'un comité de déontologie pour éviter les conflits d'intérêt" »

A l'honneur de Renaloo en cette journée de réflexion sur le don d'organe #health20fr #doctors20 #rein

Capture d’écran 2012-06-22 à 16.57.09

En cette journée de réflexion concernant le don d'organe, je voudrais exprimer toute mon admiration -- oui, c'est le terme -- pour le travail d'Yvanie Caillé et celui de toute l'équipe de Renaloo qui fait un travail remarquable sur trois plans : a) la mise à disposition d'informations et d'actualité, b) la création d'un lieu d'échange entre patients, aidants et professionnels, et c) par "Les Etats-Généraux du Rein" la mise en oeuvre d'une rencontre sur 18 mois devant générer des propositions qui vont améliorer la vie des patients.Capture d’écran 2012-06-22 à 17.09.24 Ces actions portent sur les maladies rénales, mais le travail de Renaloo est un modèle pour les maladies chroniques.

Combien de personnes en France pensent que l'enjeu s'arrête à la mise à disposition d'information médicale de qualité ? Elle est nécessaire mais ô combien insuffisante. Elle périme, elle manque d'interprétation, de personnalisation, d'échange, de débat, d'appropriation... tout simplement d'avenir.

Lisez l'interview qui suit pour connaître le parcours d'Yvanie à Renaloo et aux Etats Généraux du Rein. Et n'hésitez pas à visiter Renaloo , qui a récemment été relancé.

1/ D.S.  Pouvons-nous commencer par ton parcours médical  

 Y.C. On a découvert ma maladie de Berger, une maladie rénale auto immune, lorsque j’avais 12 ans. J’ai eu durant mon adolescence différents traitements, pour tenter d’en ralentir d’évolution. Mais globalement elle était assez silencieuse et j’ai pu mener une vie relativement normale, suivre mes études, etc.

Lire la suite "A l'honneur de Renaloo en cette journée de réflexion sur le don d'organe #health20fr #doctors20 #rein" »

Etude de 109 médecins français sur Twitter : 50% de pseudonymes! #doctors20

Capture d’écran 2012-06-04 à 01.36.56Que sait-on des médecins français sur Twitter ? Pas grand'chose ... Mais sachant qu'il existe deux listes Twitter de 100 médecins francophones, crééés par notre ami @meditwitt (Henri Graciès) et que le congrès Doctors 2.0 & Vous (mai 2012) allait être la bonne occasion pour présenter les résultats, il n'y avait plus qu'à faire l'étude, moyennant une grille de critères à relever, conçue à cet effet. C'est ce que nous avons fait. Deux illustrations accompagnent ce poste : le poster traditionnel et l'infographie.

Le poster (cliquez ici) permet de connaître toute la méthodologie et le détail.

Capture d’écran 2012-06-04 à 01.10.20

L'infographie, plus visuelle, est ci-dessous en bleu-vert.

Infogdoc20L'étude nous a permis de constater les éléments suivants :

- L'ensemble de la recherche (réalisé en mars, avril 2012) a été rendu plus difficile de par l'anonymat et l'absence d'éléments identifiants associés, lorsque l'auteur faisait l'effort de ne rien réveler.

- Ainsi un peu plus de la moitié seulement des médecins francophones identifiés semblent travailler en France. (109/200) et  50% de ces médecins français utilisent un pseudonyme.

-Ils tweetent dans environ la moitié des cas sur des sujets non médicaux.

-Chez les médecins français, les hommes et femmes se différencient. :

a) Les hommes ont été depuis plus longtemps sur Twitter et ont plus d'abonnés, même si globalement ce chiffre est faible.

b) 36% des médecins homme et 66% des médecins femme utilisent le pseudonyme. Est-ce le souhait de parler d'autres choses sur Twitter? Le désir de ne pas être identifiés par leur patients ? Est-ce la crainte d'être considérés comme faisant de la publicité ? Ou encore ... ?

c) Les médecins sont  peu nombreux à pouvoir être identifiés sur Facebook (29% des hommes, 19% des femmes) alors que statistiquement ils devraient être plus présents.

 

Note de l'auteure : ne pas oublier que les statistiques des comptes Twitter évolue à tout moment et que celles-ci ont été notées en avril, 2012.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Communautés de patients francophones en ligne : comment en choisir une lorsqu'il y en a beaucoup ? L'exemple du diabète.

Capture d’écran 2012-06-03 à 22.24.12Dans le précédent billet sur ce blog, nous faisions état de l'étude que nous avons réalisée en partenariat avec l'Express. L'Express publiant divers palmarès souhaitait identifier les communautés les plus intéressantes dans les pathologies les plus couramment recherchées. Nous pensions que même si les internautes ne nous ont pas attendus pour trouver leur bonheur, en matière de communautés en ligne, que c'était intéressant de réaliser l'exercice.

Le diabète étant particulièrement riche en communautés, nous nous sommes intéressés aux possibilités de comparaison dans cet univers. C'était le thème de l'un des deux posters que nous avons présentés à Doctors 2.0 & You.

Le poster est téléchargeable ici.

Qu'avons-nous trouvé ?

Lire la suite "Communautés de patients francophones en ligne : comment en choisir une lorsqu'il y en a beaucoup ? L'exemple du diabète." »

A la une de l'Express : les communautés de patients en ligne

Capture d’écran 2012-06-02 à 11.35.01Estelle Saget de L'Express allait réaliser un dossier concernant les communautés de patients en ligne, qu'elle souhaitait faire paraître dans l'édition du 23 au 29 mai, 2012, soit le jour de l'ouverture du congrès Doctors 2.0 & You 2012.   L'article a été présenté sur la une juste en dessous du gros plan du nouveau Président de la République.

L'Express s'était donc rapproché de moi pour produire une liste non-exhaustive (!) de communautés qu'il est possible de recommander.  Le professionnalisme de L'Express dans cette collaboration a été exemplaire.

Il a fallu donc définir les critères de cette liste. On se trouvait  évidemment devant un large choix -- et il y a forcément une limitation d'espace dans le journal papier.

Si je prends l'exemple du diabète, dans un poster que nous avons rédigé par ailleurs pour la conférence Doctors 2.0 & You, nous avions identifié 13 communautés...

Toujours est-il que la trentainte de cette liste ci-dessus réunit des qualités multiples (être bien référencée sur Google, échanges actifs, ayant une forme de modération, un certain historique, volume de messages, et membres, identification du responsable, présentation avec un minimum d'agrément, ...).

En outre, nous avons listé des portails de forums et communautés multi-pathologie

Capture d’écran 2012-06-02 à 11.50.16Ceux-ci ont l'avantage de par leur volume de paraître en haut de Google globalement

Et si un aidant ou patient souhaite suivre plusieurs pathologies, il a "tout" sous la main en un lieu.

Quelle est la différence entre un forum et une communauté ? Vaste question...Les forums existent depuis le début du web. Et les réguliers du forum constituent une communauté puisque des habitudes s'installent....Puis avec le Web 2.0 et les médias sociaux, c'est devenu classique de créer son profil, au delà de la simple image (photo ou avatar) et l'internaute membre de la même communauté a la possibilité de suivre le profil dans tout ce qu'il fait chronologiquement, comme sur Facebook. La chronologie du profil est encore plus apparente avec la mise en oeuvre du Timeline de Facebook.

De plus, la même année que Facebook -- et avant même la parution publique de Facebook-- c'est à dire en 2004, PatientsLikeMe a réellement créé le premier Facebook pour patients avec des applications avant l'heure, sous forme d'outils permettant de suivre et de quantifier ses propres observations.  En 2011 en France, un site qui s'en rapproche a vu le jour, Carenity. (Cette année à Doctors 2.0 & You, aussi bien PatientsLikeMe que Carenity et que Renaloo ont participé au panel portant sur les communautés de patients en plénière. VivreSansThyroide a présenté dans des sessions en anglais et en français et produit le poster gagnant.).

Evidemment participer à un forum ou communauté n'est pas pour tout le monde, loin de là, ni pour tout le temps. Les associations de patients ne représentent d'ailleurs que quelques pour cent du nombre de patients réels...quel que soit le pays -- à l'exception des maladies rarissimes où l'activisme est vital.

 

Recommandations Internet aux professionnels de santé : avons-nous assez évolué depuis 2005?

Capture d’écran 2012-05-13 à 13.51.58" Le choix des moyens de communication incombe... plutôt au couple médecin- patient et non pas à l’un des deux."

En 2005, la revue Hépato-Gastro m'avait demandé de poser des recommandations aux professionnels de Santé en France, concernant Internet. 7 ans plus tard et dans la perspective de la conférence Doctors 2.0 & Vous du 23-24 mai, 2012, je reviens dessus.

J'avais effectué une revue de la littérature pour cet article, puisque c'est ainsi que l'on fait et elle révelait que le sujet des 10 premières années du web était "l'échange entre médecin et patient par email".  La situation a évolué certes, mais de façon miniscule, lorsque l'on sait que la majorité des patients internautes n'osent pas évoquer internet avec leur médecin en France. L'important n'est pas d'évoquer internet, bien entendu ; l'important est la qualité de la communication réciproque et l'absence de mention d'internet n'est un problème que dans la mesure où elle révèle des lacunes.

Voici quelques extraits recommandant l'établissement de nouvelles bases de communication. (Le pdf est sous ce billet).

Titre: Hépato-Gastro, vol. 12, n° 1, janvier-février 2005 59 60 Hépato-Gastro, vol. 12, n° 1, janvier-février 2005 Mini-revue D. Silber Bilan de l’impact d’Internet sur la relation médecin- patient : recommandations aux professionnels en France Denise Silber, Basil Strategies

Je posais les craintes des médecins "à l'époque !"

  • les patients vont lire – et croire – des informations de santé fournies par « n’importe qui » ;
  • ils vont attendre de moi que je sois au courant de tout et de n’importe quel article qu’ils auront trouvé ;
  • ils vont m’apporter des piles entières de papiers dont il faudra que je discute avec eux ;
  • ils vont saturer ma boîte à lettres électronique de leurs questions et de leurs requêtes ;
  • cependant, la plupart de mes patients sont incapables de se servir d’un ordinateur.

Et je concluais ainsi :

 D’une façon plus globale, étudier la communication médecin-patient par Internet confirme inévitablement les insuffisances de la communication médecin-patient en général. La décision de la stratégie de communication entre médecin et patient appartient au « couple » et non pas à l’un des deux seuls. Mais ces principes ne font pas partie de la formation médicale actuelle. Étant donné que de telles insuffisances sont susceptibles d’être défavorables à l’évolution de l’état du patient, nous conclurons que si les systèmes de santé investis-saient dans les moyens propres à réduire ce fossé, ils contribueraient à améliorer les résultats médicaux. C’est dans cet esprit que nous vous proposons de prendre connaissance d’un résumé des recommandations (tableau 5) pour le bon usage du courrier électronique entre médecins et patients. Vous saurez sûrement par quels patients commencer.

Le Tableau N°5

  • La communication par courrier électronique avec les patients contribue à éviter des dérangements intempestifs.  
  • Il est recommandé de convenir avec les patients des types de sujets qui pourront être traités par courrier électronique (demande de rendez-vous, demande de renouvellement d’ordonnance) et ceux qui ne devront pas l’être (tout sujet urgent ou tout sujet sensible : l’annonce par le professionnel du diagnostic, etc.). 
  • La décision d’une communication entre médecin et patient par le biais d’Internet ne doit pas venir de la décision unilatérale du médecin. 
  • L’information des patients peut être améliorée par la recommandation par le praticien d’une liste de sites web à consulter

 L'abstract

Quel est l’impact d’Internet sur la relation médecin-patient, dix ans après l’introduction du web ? (publié en 2005)

L’auteure répond à l’aide d’une revue de la littérature médicale internationale récente puis tire ses propres conclusions à l’intention du médecin français. Sont examinés successivement deux volets d’Internet : la recherche d’information médicale sur le web, par le patient, puis l’échange de courriers électroniques entre patient et médecin... L’auteur remarque  que la problématique de la communication médecin-patient est très similaire de part et d’autre de l’Atlantique et explique pourquoi. L’auteur encourage le médecin français à se pencher sur l’apport des moyens électroniques et propose quelques lignes de conduite pour la mise en pratique. Le patient qui cherche de l’information sur le web désire approfondir l’échange avec le médecin concernant les informations qu’il y recueille. Le courrier électronique peut faciliter la gestion du temps : les sujets répétitifs et ou administratifs sont adaptés à une communication électronique et ne doivent pas encombrer le temps important de la consultation, qui doit être consacré au traitement des sujets sensibles.  Mais, le choix des moyens de communication incombe... plutôt au couple médecin- patient et non pas à l’un des deux.

Téléchargement VersionPDF-3

 

l'epatient en France : un sujet qui monte #health20fr #doctors20

Capture d’écran 2012-05-07 à 13.36.24A la fin des années 1990, un rapport français volontairement intitulé "lorsque les patients prennent le pouvoir" et dédié à ce que l'on appelait l'internet médical à l'époque, avait eu de l'effet. Je n'aurais pas personnellement utilisé ce titre car le pouvoir n'est pas un jeu de zéro-somme. Le pouvoir de guérir augmente dans son ensemble, lorsque les deux parties patients et professionnels travaillent ensemble en symbiose-- ce qui n'est pas possible lorsque l'une des deux parties avancent à l'aveugle. Mais, le débat n'est pas clos. Et nous avons donc organisé le 3 mai, une conférence de presse consacrée aux ePatients, en prévision de la conférence Doctors 2.0 & Vous des 23 et 24 mai, où plusieurs séances seront consacrées spécifiquement aux témoignages des epatients voire aux epatients et aux Docteurs 2.0.  

Le 3 mai sont intérvenus les participants du panel ePatients : Yvanie Caillé (1), Muriel Londres (représentant Béate Bartès) 2, Catherine Cerisey (3), Denise Silber (4) Giovanna Marsico (6) . Catherine de Rohan Chabot (5) est notre attachée de presse.

Capture d’écran 2012-05-07 à 14.22.12

Communiqué

Web 2.0 et réseaux sociaux, les outils d’une collaboration accrue des Acteurs de Santé: Les patients “revendiquent” de se faire entendre.

Paris  - 4 mai, 2012. Dans le cadre de la conférence internationale, Doctors 2.0 TM & Vous, qui se déroulera à Paris les 23 et 24 mai prochains, et dont le fil conducteur est la collaboration accrue des Acteurs de Santé, grâce aux outils Web 2.0 et médias sociaux, plusieurs sessions seront consacrées aux ePatients, à leurs communautés et outils en ligne en Europe et dans le monde. Un panel réunira plusieurs personnalités qui ont émergé dans le paysage santé en France, grâce aux médias sociaux et aux manifestations comme Doctors 2.0TM & Vous, qui revendiquent le “reset” du rôle des patients et des citoyens, dans la perspective de l’instauration d’une véritable démocratie sanitaire dans un pays où les pathologies chroniques concernent déjà 20% de la population et le chiffre évolue constamment.
Cliquez pour la suite.

Lire la suite "l'epatient en France : un sujet qui monte #health20fr #doctors20" »

Facebook & le don d'organes : nul n'est censé ignorer la loi, M. Zuckerberg

Capture d’écran 2012-05-01 à 23.25.21La France en congés (ou presque) un 1er mai -- le muguet, le discours des candidats, l'apparition du soleil (eh oui !). Nous étions dans notre petit monde presque dominical et vlan, la Californie se réveille 9 heures après nous. Les numéros 1 et 2 de Facebook, Mark Zuckerberg et Sheryl Sandberg, annoncent que FB s'attaque à la pénurie d'organes, en créant la possibilité d'ajouter à son timeline le "status" de donateur d'organe, pour les résidents des Etats-Unis et au Royaume Uni. Idée d'un grand intérêt ou simple action de relations publiques avant l'introduction en Bourse ?

Lire la suite "Facebook & le don d'organes : nul n'est censé ignorer la loi, M. Zuckerberg" »

Les médecins seraient-ils tous identiques ? Où en est l'évaluation ? #doctors20 #health20fr #hcsmeufr

Capture d’écran 2012-04-26 à 02.41.29

L'évaluation de tous les professionnels  et en particulier des médecins est un sujet qui ne laisse pas indifférent... les professions. Et pourtant, qui pense que les médecins, avocats, et autres professionels sont tous de qualité identique au sein de leur métier ?

Sûrement pas les patients du Dr Thi Tran, dermatologue, puisqu'il a été voté, le 24 avril 2012, dermatologue de l'année aux Etats-Unis. C'est la caricature, soit ! Car comment un médecin peut-il émerger de toute une profession ? Il est temps de faire un retour* sur le sujet de l'évaluation des professionnels sur Silber's Blog, non seulement à cause du Dr Tran, mais aussi parce que le contexte évolue aux Etats-Unis et en France.

Lire la suite "Les médecins seraient-ils tous identiques ? Où en est l'évaluation ? #doctors20 #health20fr #hcsmeufr" »

Donnez votre avis concernant le nouveau look de Doctissimo. #health20fr #hcsmeufr #sante

Un billet portant sur le nouveau look de Doctissimo a attiré mon attention. Le billet note que la publicité est moins massive et la lecture plus facile. J'ai fait une capture d'écran, afin de vous demander votre avis.

Voici ce qui est visible sur la page d'accueil, avant de scroller. Est-ce que la page transpire la clarté ?

Capture d’écran 2012-04-30 à 02.29.25

L'e-Santé en Angleterre : de l'essor déjà au déclin ? Gardons notre calme !

Vous êtes nombreux à avoir pris connaissance en mars 2012, des résultats positifs de l'étude de la télémédecine en Angleterre, étude dite "Whole Systems Demonstrator" présentée comme  la plus importante à date et réalisée très sérieusement par l'état brittanique.

Ces derniers jours, les nouvelles de l'e-santé en Angleterre sont toutes autres.  Cela ne nous surprend pas tout à fait, puisque cela fait 15 ans que les grands pays peinent à introduire l'e-santé -- au sens du dossier médical connecté à grande échelle, tout en annonçant que c'est imminent. N'oublions pas non plus les efforts des pionniers de la télémédecine, depuis plus de 40 ans.  Pendant ce temps-là, des succès il y en a eu, mais dans des systèmes à taille plus restreinte.

Quelles sont les nouvelles ?

Lire la suite "L'e-Santé en Angleterre : de l'essor déjà au déclin ? Gardons notre calme !" »

Pharmavigilance, le dernier site de l'Ordre des pharmaciens

Le 10 avril, 2012, le Conseil national de l'ordre des pharmaciens a lancé un site, Pharmavigilance.fr, conforme à son annonce, destiné à faciliter la déclaration d'effets secondaires par les pharmaciens, cette idée se situant dans le droit file du rôle du pharmacien dans l'amélioration de la qualité des soins, comme par exemple, l'introduction du dossier pharmaceutique.

En quoi consiste le site ? Voici dessous le plan.  Effectivement, le site est fait pour le pharmacien : une entrée sécurisée lui est réservée et pour le reste, cela se résume  à 4-5 pages.

Capture d’écran 2012-04-14 à 14.10.11

Selon le communiqué de presse du Cnop, c'est un site "qui facilite le travail des pharmaciens qui contribuent à remonter vers les autorités compétentes des informations relatives à une meilleure connaissance des produits de santé....Le site répond aux questions et aux besoins des pharmaciens : Comment remplir les déclarations ? Ou les envoyer ? Quels textes législatifs et réglementaires sont applicables ?".

On peut être surpris que l'Ordre n'ait pas profité de cette création de site pour s'adresser plus amplement aux Citoyens, et ce faisant contribuer à sa notoriété. On peut aussi se demander pourquoi ces formulaires et explications pour les pharmaciens ne puissent être vus par tous les internautes, tout en restreignant la soumission aux pharmaciens, si tel doit être le cas. Un site plus dense en contenus visibles à Google,  porté  à la connaissance des usagers, voire porté par les usagers,  aurait plus de poids. mais c'est un choix qui appartient naturellement à l'éditeur.

Palmarès Twitter : Top 20 santé France #health20fr #hcsmeufr

Top 20  tableau-1Vous êtes de plus en plus nombreux à vous intéresser à Twitter. Même si des interrogations persistent sur le pourcentage de comptes actifs, on ne peut plus nier l'importance du support. Les candidats en savent quelque chose ;-).

Je profite pour rappeller que mon compte individuel sur Twitter est @health20paris (alors que celui de la conférence Doctors 2.0 & Vous est @doctors20).  

Le baromètre Twitter, ci-contre, (réalisé selon une formule qui n'est pas indiquée mais qui réflète  le nombre de followers, le nombre de tweets, le référencement dans des listes, et les retweets) me situe au 3e rang France, --juste après Jean-Daniel Flaysakier, médecin journaliste et bloggeur et Jaddo, ( "juste après dresseuse d'ours"), mg, auteure et bloggeuse.

Saluons la présence de quelques amis dans ce top 20 --- Ils se reconnaissent !

NB : Les baromètres et indices, il en existe d'autres,  comme "Klout" et "PeerIndex", des entreprises à part entières.

 

 

 

 

 

Aux claviers citoyens ! CancerContribution vous appelle ! #health20fr #cancer #doctors20

Aux armes (numériques) Citoyens ! Connaissez-vous le 7e couplet de la Marseillaise ? Grâce à Google et Wikipedia, je le découvre :  Nous entrerons dans la carrière  Quand nos aînés n'y seront plus.

Capture d’écran 2012-03-24 à 11.42.27Il est temps alors que vous connaissiez aussi  CancerContribution  qui s'adresse à tous les Français pour que vous participiez au débat concernant l'organisation du système de soins autour du cancer. Professionnels et non-professionnels, tous, réunis dans l'échange. 

Cette nouvelle version du site, beaucoup plus contributive, a été présentée hier par le Pôle Cancer Citoyen de Cancer Campus.  Le  site met désormais clairement en avant le côté CONTRIBUTIF de CancerContribution.fr Vous pouvez, grâce aux 4 carrés colorés : proposer un thème, contribuer à son développement, voter sur des suggestions précises, partager des adresses ou encore aller directement à droite voir les derniers ajouts. Le Cancer est une maladie modèle, si j'ose dire, de l'importance de la communication entre professionnels, entre professionnels et patients, entre patients, avec la recherche, la pratique, l'administration, les payeurs. CancerContribution est sous la coordination de Giovanna Marsico, juriste et supporteure  du rôle du citoyen dans la démocratie. CancerContribution sera présent à Doctors 2.0 & Vous, de même l'Institut Gustave Roussy et l'une des start-ups issue des équipes médicales.

Twitter : derniers chiffres dans le monde

465 millions de comptes Twitter, 175 millions Tweets par jour. Premier pays en Europe : c'est le Royaume-Uni avec 23,8 millions de comptes.

Combien de comptes sont actifs ? Combien le sont en France ?

Quel que soit le chiffre annoncé, deux remarques : a) il faut considérer que la statistique est temporaire et qu'elle va se poursuivre à la hausse b) Sans être un moyen de masse comme peut l'être Facebook, on ne peut pas "faire fi" de Twitter en France. 

Twitter_2012_560px_BM

Twitter 2012: The Freshest Statistics on the King of Microblogging Services by Infographiclabs

"Sunshine" sur les contrats entre médecins et industrie : l'oeuvre d'une fondation à but non lucratif aux Etats-Unis

Un sujet que j'avais traité en mai 2011 étant recherché en ce moment, je l'affiche de nouveau.

Si les médias sociaux avancent autant, c'est entre autres, parce que la transparence est une valeur en hausse.  Le Telegramme, journal du Massachusetts a publié le 15 mai 2011 un article  ayant trait à la transparence des relations financières entre les médecins et les firmes, et qui génère du buzz dans cet Etat.

Le Telegram fait état d'informations trouvées sur le site en ligne ProPublica, concernant un médecin dans le Massachusetts, rémunéré jusqu'à $225 000 en un an, pour l'animation de réunions de confrères en indiquant que quatre autres ont reçu $50 000 chacun. Ces pratiques précédemment inconnues avec ce degré de précision, sont fortement critiquées par le journal. Qu'est-ce que ProPublica?

Lire la suite ""Sunshine" sur les contrats entre médecins et industrie : l'oeuvre d'une fondation à but non lucratif aux Etats-Unis" »

Future jeune mère cherche échographie de complaisance ? Groupon vous la propose au rabais. #grossesse #echographie #health20fr

Capture d’écran 2012-03-22 à 01.35.37Qui ne connaît pas Groupon, la société américaine qui propose des prix intéressants, grâce à des achats groupés ? Et bien, aujourd'hui même, Groupon Paris propose aux femmes enceintes une échographie  en 3D/4D pour 35 euros. Cette échographie est réalisée chez Echo Paris 3D qui nous dit sur son site que cette échographie "n'est absolument pas médicale." Ainsi naît une nouvelle expression  : "l'échographie de complaisance." Et mon problème n'est pas tant que Groupon propose ce service, mais l'existence du service lui-même.

Voici ce qui est dit sur le site du prestataire :
"L'échographie 3D/4D, chez ECHO PARIS 3D, n'est absolument pas médicale. C'est une échographie de complaisance, uniquement pour le plaisir des futurs parents. Ainsi, vous n'avez pas besoin d'ordonnance, et nous ne ferons aucun diagnostic médical, que ce soit sur des mesures, une date présumée d'accouchement... Par contre si vous le souhaitez, nous pouvons déterminer le sexe de bébé si cela est possible."

Pourquoi faire cette échographie qui coûte 80 euros, hors Groupon ?

Lire la suite "Future jeune mère cherche échographie de complaisance ? Groupon vous la propose au rabais. #grossesse #echographie #health20fr" »

Psoriasis 360 sur Facebook : fermeture de la page anglophone #health20fr #hcsmeufr

Capture d’écran 2012-03-22 à 00.50.15Le précédent billet parlait de la campagne française "jenemecacheplus" de Janssen dans le domaine du psoriasis. Aujourd'hui, la blogosphère anglophone santé et médias sociaux commente et re-commente les nouvelles de la fermeture annoncée  d'une autre initiative Janssen, cette fois anglaise (UK),  la page Psoriasis 360  sur Facebook. Ayant invité son créateur, Alex Butler à intervenir lors de l'édition 2011 de Doctors 2.0 & Vous (voir photo à gauche), nous avons trouvé logique de parler de cette future fermeture sur ce blog.  

Que s'est-il passé pour Psoriasis 360 sur Facebook? Et quelle est l'importance ?

Capture d’écran 2012-03-22 à 00.52.45

La page Psoriasis 360 avait vocation à permettre un échange entre patients au sujet du psoriasis...sauf que l'expérience montre que dans ce domaine encore plus que dans d'autres, le psoriasis, empecher les patients d'évoquer les traitements rend peu intéressante la page.  Le laboratoire a remarqué que la surveillance qu'ils étaient obligés de mener concernant cette page, pour des raisons réglementaires, créait plutôt un obstacle au libre échange -- soit le contraire du but escompté.  

Cette remarque est très importante. Quels "éditeurs" proposent un libre échange ? Très peu et notamment très peu dans la Santé. La majorité des sites médicaux est restée sur l'idée que seule compte "l'information officielle".  Or l'information est insuffisante pour de nombreuses raisons...Il faut de l'interactivité. Prenons même l'exemple de la formation continue des professionnels de santé. Depuis une décennie, on  admet que l'amphithéâtre descendant ne marche pas. Ce sont des ateliers de travail sur un problème qui comptent.

Enfin, Alex Butler a quitté Janssen en octobre 2010, pour voler de ses propres ailes, et ce n'est jamais évident de poursuivre un projet innovant sans son parrain direct. Le site avait à ce jour 900 et quelques likes ; ce n'est pas énorme, mais c'est "pas mal" quand-même pour une page crééé il y a peu de temps et par un laboratoire en Europe.


Est-ce que ceci signe la fin des pages Facebook pour les laboratoires pharmaceutiques ? Je pense que ce sera sûrement plus difficile de s'engager sur une page après cette annonce -- mais il est trop tôt pour généraliser la conclusion. Personnellement je pense que chaque acteur de santé a sa place dans la communication : patients, professionnels, état, payeurs industrie -- d'où l'organisation de l'agenda de Doctors 2.0 & Vous. Je sais que cette idée n'est pas partagée par tous, et je respecte l'avis des autres. Echangeons donc !

Votre médecin a-t-il un smartphone ? #health20fr #doctors20

Si vous lisez mon blog, il y a de fortes chances que vous avez un smartphone et que votre médecin en possède un aussi. S'en servira-t-il pour échanger des SMS avec vous, pour chercher une information sur Internet ? Voici quelques-unes de questions que le Vidal et le Conseil national de l'ordre des médecins  ont voulu étudier en s'associant à l'occasion de la création d'un baromètre de l'usage des smartphones par les médecins.

Nous y apprenons que 53% des médecins disposent d’applications médicales dont 68% concernent les bases de données médicamenteuses et 65% les interactions médicamenteuses. Cette recherche d'informations web concernant le médicament est une réalité mondiale. D'autre part, 9 médecins sur 10 en France, propriétaire d'un smartphone s'en servent pour surfer sur Internet.

Quelques précautions non pas oratoires, mais textuelles :

En lisant le communiqué publié par le Vidal, on s'aperçoit rapidement du fait que l'on ne connaît pas le dénominateur : 2131 médecins équipés de smartphone ont répondu au sondage, mais on ne connaît pas le pourcentage que cela représente par rapport à la totalité des médecins français. D'autre part, il est noté qu'il n'y a aucune différence d'usage de ces téléphones entre médecin généraliste et spécialiste, ni entre hommes et femmes. Cela est sûrement fonction de la nature des questions posées, car la quasi totalité d'études réalisées en France montre une différence de pratiques entre spécialiste et généraliste, et souvent entre hommes et femmes. Et enfin, si vous ne revenez pas vers ce lien, vous ne trouverez pas le communiqué sur le site du Cnom. Sachez aussi que, pour déposer un commentaire, vous êtes les bienvenus sur Silber's Blog.

Voulez-vous lire le communiqué de presse ? Cliquez s'il vous plaît !

Lire la suite "Votre médecin a-t-il un smartphone ? #health20fr #doctors20" »

Basil Strategies
eHealth Partners

Facebook
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.